fullsizerender-26

Je vous parle souvent de mon ressenti sur mon rôle de maman, mais rarement de celui du papa. La dernière fois, on m’a soufflé la bonne idée de faire cet article. Sur le net, il y a des tas et des d’articles concernant la maternité mais très peu sur la paternité. Et pourtant c’est un bouleversement également pour eux. On leur en demande beaucoup, de nous supporter, d’être un super héros, d’être un prince mais pas trop et ils ne savent pas forcément où se situer dans tout ça. J’ai demandé à l’homme pour avoir son ressenti mais vous les connaissez, ils n’agissent plus qu’ils ne parlent. Je vais donc vous relater mon expérience avec le papa de Monsieur bébé et comment j’ai redécouvert cet homme qui m’a donné le plus beau des cadeaux.

Pendant la grossesse

Comment dire, pendant cette période nous ne sommes pas très sympas avec eux et souvent, ils l’acceptent car il faut bien se le dire c’est pas de tout repos de porter la vie. Notre corps subit tout une flopée de changements. On les embarque dans des montagnes russes émotionnelles, et ils ont parfois du mal à monter dans le wagon. Quand je me plaignais, là j’ai mal ou j’en ai peux plus, lorsqu’il ne disait rien je m’énervais et quand il me disait quelque chose de gentil je m’énervais aussi (oui que voulez vous on a pas l’esprit très clair pendant cette période) !! Ils ne subissent pas les changements physiques alors souvent on se défoule (un peu trop ?) sur eux.

En ce qui concerne le suivi de grossesse,  il a vraiment été impliqué. Il m’a accompagnée à tous les rendez-vous, je l’ai vu être touché par ce petit être que l’on voyait grandir à travers les échographies. Pour lui, c’est presque le seul moyen de rendre ça réel. En effet, pour nous c’est plus évident, on sent le bébé depuis l’intérieur, on est en fusion avec lui, le papa peut se sentir exclu de tout ça. Il a également tenu à participer aux cours de préparation à l’accouchement pour se sentir impliqué (pour info non non je ne prête pas homme).

Ils ne vivent pas la grossesse de la même façon que nous. C’est généralement à nous de les inciter à prendre part aux préparatifs, et ils vous en seront reconnaissants. Je pense qu’ils ont besoin de se sentir utiles, de ne pas juste être des spectateurs de notre grossesse.

Quel moment magique quand il pose sa main sur votre ventre, et que vous avez l’impression d’être la femme la plus belle sur cette Terre parce que vous portez la vie, son enfant.

 

L’accouchement

C’est véritablement ce jour là que j’ai découvert une autre facette de sa personnalité. Il m’a accompagnée bien sûr, mais je l’ai vu ému comme jamais. Non pas à l’arrivée en elle-même du bébé qui est magique pour les deux parents, mais parce qu’il était impuissant devant ma douleur. Je n’oublierai jamais ce regard pendant le travail.

Petit moment d’humour, mais les hommes accrochez vous pendant la grossesse. Il y a ceux qui ont plus mal ou sont plus stressés que la maman, ceux qui tournent de l’œil. Souvent ils ont l’air un peu gauche et ne savent pas trop quoi faire, le brumisateur ? Une très mauvaise idée pour ma part, ça m’énervait plus qu’autre chose.

La fierté que j’ai pu lire dans ses yeux quand il a coupé le cordon et qu’il a pris son fils dans ses bras. C’est également lui qui lui a donné son premier biberon. Je savais que le rôle de père lui conviendrait à merveille.

 

La vie avec Monsieur bébé

C’est là que les choses commencent un peu à se gâter. Vous savez lorsque vous êtes enceinte, il y a toujours un couple pour vous dire ce genre de phrase « il faut que votre couple soit vraiment solide car sinon il vole en éclats, le couple en prend un coup avec l’arrivée de bébé ». Je me disais ça nous arrivera pas mais c’est du sport un enfant. De plus, les rôles que l’on connaissait jusqu’à présent ont été redistribués et c’est parfois dur de s’y faire. La fatigue n’aidant pas, on est chargé en émotions, on s’emporte plus facilement. Pour en avoir parlé avec d’autres personnes, je crois que c’est une période que connaissent beaucoup de couple, mais rassurez vous la plupart du temps, le couple en ressort plus fort.

J’ai quand même demandé au principal concerné ce qui avait changé depuis qu’il est papa, et j’ai obtenu comme réponse qu’il était devenu hypersensible et ultra protecteur. En effet, je pensais que j’allais être plus inquiète que lui pour le bébé mais je me rends compte que c’est l’inverse.

J’espère ne pas me tromper en disant que ses moments préférés sont quand il lui donne le bain et quand le week end, Monsieur bébé vient dans notre lit pour un énorme câlin. En contrepartie, il n’est pas fan quand il s’agit de l’habiller, d’ailleurs c’est maman qui s’occupe de lui acheter des habits. Pour sa défense, c’est un peu notre domaine et Monsieur bébé crie (alors que d’habitude il est calme) quand on l’habille.

Sinon, j’adore le voir passer du temps avec son fils et je sais qu’il regrette de ne pas en avoir autant qu’il voudrait à cause du travail. Lorsque je suis tombée enceinte, je n’ai pas douté une seule seconde qu’il allait être parfait dans ce rôle de père. Je le vois dans son regard, qu’il est fier de sa famille, qu’il est heureux.  Je peux vous assurer que quand il rentre le soir, bébé est fasciné par son père, il ne regarde que lui, comme si c’était son super héros. Et oui c’est notre héros et il m’a donné le plus beau des cadeaux.

Je pourrais continuer à parler longtemps de ça mais je vais conclure en disant simplement que comme une maman, un papa fait du mieux qu’il peut. C’est parfois maladroit, c’est pas comme on le voudrait mais laissons leur du temps, ils ne sont pas baignés depuis leur plus tendre enfance à pouponner comme nous. Donnez leur une place dans cette relation avec bébé et ils sauront vous surprendre.

A toi mon amour,  sache que je t’aime.