Bonjour à tous, me revoilà enfin pour un nouvel article. J’espère que vous avez tous passé de joyeuses fêtes de Noël mais surtout, j’espère que vous étiez entourés des personnes qui vous sont chères. En ce qui me concerne, il avait un goût un peu particulier car c’était le premier de Monsieur bébé (si vous vous posez la question oui il a eu le droit au pyjama Père Noël). L’euphorie étant retombée, je me suis mise à me dire que le temps avait filé bien trop vite, je n’ai rien vu passé. L’année 2016 touche à sa fin et le moins que je puisse dire, est qu’elle a été très intense. Elle m’aura marquée au plus profond de mon être. Alors juste le temps d’article, juste le temps d’un instant, j’ai voulu revenir sur cette année avec vous.

Le premier trimestre a été rythmé par la préparation de la venue de bébé. Quand j’y repense, je me vois encore acheter ses premières affaires, préparer sa chambre, aller aux examens médicaux, le voir à travers les échographies, la préparation à l’accouchement. C’est une période pendant laquelle on attend, on espère, on s’imagine, on nage dans l’inconnu. Quelque part je suis nostalgique de ces instants qui n’appartenaient qu’à moi, ceux pendant lesquels je lui parlais à travers mon ventre en imaginant comment il allait être. C’était aussi une période assez longue, car en fin de grossesse tu ne bouges plus comme avant, j’ai eu énormément mal au dos, et c’était de longues insomnies. Je dis aussi merci à mon chat qui m’a accompagnée pendant ces très longues nuits. Ca n’était pas tous les jours facile. J’étais partagée entre l’envie de vite accoucher et l’envie de prolonger cet état car j’avais un peu peur de l’après grossesse.

Pendant cette période, ma moitié a également fêté ses 30 ans. C’est là que certains souvenirs te reviennent en mémoire : quand tu étais plus jeune et que tu voyais les gens de 30 ans, tu te disais que c’était dans longtemps et qu’ils étaient de vrais adultes. C’est drôle comme la perception de la vie varie quand tu prends des années. Je suis aussi devenue tata pour la première fois mais également marraine. Je prends ce rôle très à coeur et je serai toujours là pour mon neveu, s’il a besoin de moi.

Le deuxième trimestre, est-ce encore la peine de le décrire ? C’est la rencontre qui a changé ma vie à tout jamais. Pour la première fois de ma vie j’ai enfin trouvé ma place sur cette planète. Je me suis souvent sentie perdue, inutile, en décalé par rapport aux autres, mais maintenant je sais que quoiqu’il arrive, si un jour je ressens cela à nouveau, il suffira que je me vois à travers les yeux de mon fils pour savoir que ce n’est pas le cas. C’est véritablement une renaissance pour moi alors que je dois bien l’avouer au départ, la maternité n’a jamais été le principal but de ma vie.

Ensuite le tourbillon de la vie a continué, le temps s’est accéléré : nos premières vacances, sa première baignade, sa première compote, ses progrès. On a également célébré son baptême et ce jour là, j’ai vu que mon fils était entouré. Je sais que quoiqu’il se passe il pourra compter sur les personnes présentes ce jour là, il ne sera jamais seul. Je ne souhaite pas qu’il ressente cette sensation de vide ou de solitude que j’ai déjà pu ressentir par le passé.

Le dernier trimestre a été également bien rempli. Je suis une maman mais pas que, il me manquait quelque chose rien qu’à moi. On pense tellement à bébé que parfois on s’oublie. On oublie qu’on est une personne avec également des envies, des rêves, alors j’ai ouvert mon blog. C’est un peu ma bulle, dans laquelle je vous parle de tout ce dont j’ai envie. J’aime échanger avec vous. Quand certaines me disent qu’elles sont émues par un de mes articles, ou qu’elles donnent simplement leur avis c’est un réel cadeau pour moi. J’ai toujours eu du mal à aller vers les autres et à m’exprimer, je ne me sentais pas non plus à la hauteur pour ce blog, après tout qui allait me lire ? Alors un grand merci aux personnes qui me lisent, qui visitent mon petit endroit même si ce n’est qu’une fois.

Bébé a continué à grandir, ses premières dents, son premier Noël, son caractère se dessine et il ressemble de moins en moins à un petit bébé.

L’année qui s’est écoulée n’a pas forcément été facile à tous les niveaux mais elle a été intense et je peux dire sans me tromper qu’elle aura changé ma vie à jamais. Je ne vais pas prendre des bonnes résolutions pour l’avenir car aujourd’hui, j’avance avec plus d’assurance. Pendant cette année, j’ai grandi tout simplement. J’ai gagné en confiance mais surtout je suis devenue maman.

Je continuerai d’avancer pas à pas sur mon chemin et d’affronter tous les obstacles de la vie, pour moi pour mon fils pour ma famille. Malgré les difficultés, les périodes les plus sombres, les doutes, les joies, les peines, les barrières, continuez d’avancer. Généralement, on sous estime cette force intérieure qu’est la nôtre. Soyez bienveillant envers les autres mais avant tout, soyez bienveillant envers vous même, n’ayez jamais peur de qui vous êtes réellement. Chaque personne est belle à sa manière, avec ses cicatrices, ses expériences, son vécu : ne l’oubliez jamais. J’ai souvent oublié tout ça, j’ai souvent pensé que je ne méritais pas ma bienveillance, j’essayais de répondre ce que les gens voulaient entendre. Devenir maman a fait sauté toutes les barrières que je m’étais imposées.

j’ai hâte de voir ce que l’année 2017 me réserve et je serai là pour accompagner au mieux bébé dans sa vie. Sachez juste que rien n’arrive par hasard, je vous embrasse et vous souhaite à tous une belle année 2017.