Devenir maman ça change une vie. Personne ne va dire le contraire. C’est un chamboulement indescriptible, des montagnes russes émotionnelles. On se demande même parfois comment un si petit être peut provoquer un tel raz de marée. Oui mais alors qu’est-ce que cela change réellement ? Qu’apprend-t-on lorsque l’on découvre la maternité ?

J’avais déjà plus ou moins abordé le sujet sur le blog, sauf que cette fois je vous ai posé la question. Un immense merci car vous avez été nombreuses à me répondre, et j’espère de tout coeur que cet article vous plaira et que je réussirai à retranscrire ce que vous ressentez. Ce qui est certain c’est que vous avez mis de la ferveur, de la passion dans vos réponses, car devenir maman vous prend aux tripes, vous change profondément.

Les priorités changent.

Toutes les cartes sont redistribuées, il est impossible de faire comme avant. Tout d’abord tout simplement car être maman, c’est une multitude de rendez-vous, de tâches à accomplir, etc.. Vous vous rappelez la dernière fois, je vous disais que l’on devenait une déesse Hindou ? C’est exactement ça. Celui qui me dit que nous ne sommes pas des super héroïnes qu’il vienne me voir . Il faut assurer sur tous les fronts, le ménage, le docteur, le travail, les soucis du quotidien, les courses et j’en passe. Une maman a donc interêt à être organisée. D’ailleurs, j’ai moi même investi dans un super agenda.

C’est également fini le temps de l’insouciance et de la spontanéité. On ne peut plus se lever un matin et dire, tiens on part deux jours en week end. Non tout doit être planifié en fonction de bébé. De plus, on prend véritablement conscience que chaque acte peut avoir des conséquences. En effet ton enfant comptera toujours sur toi quoiqu’il arrive, et tu ne peux pas te permettre de faire n’importe quoi n’importe quand.

Enfin en ce qui me concerne il y a des choses qui me semblaient ultra importantes avant bébé, comme si ma vie en dépendait, qui n’ont plus aucune saveur aujourd’hui. De la même manière, on a plus envie de s’embarrasser avec des choses inutiles, des abrutis, on passe notre chemin et c’est tout. On se dit que bébé est bien plus important. Pour moi un éclat de rire de sa part est une bénédiction, et vaut bien plus que n’importe quelle parole.

Le lâcher prise.

On découvre que la perfection n’est pas celle que l’on pense. En effet, nous nous imaginons, et moi la première, qu’il faut une être une mère parfaite. On est un brin psychotique, il faut que l’intérieur soit parfait, on veut le meilleur pour notre enfant. On veut assurer sur tous les plans par conséquent on stresse, on angoisse on se rajoute une fatigue dont on avait pas besoin (même si notre corps possède des réserves insoupçonnables même après plusieurs nuits blanches). Sauf que ces mamans parfaites des magazines, qui font toujours à manger elles mêmes avec des légumes de leur potager, qui sont super belles et sans cernes, qui ne crient jamais sur leurs enfants qui n’en ont jamais marre, qui sont des reines du repassage et bien ça n’est pas la réalité.

Je m’en suis vite rendue compte et vous aussi d’ailleurs. On apprend à lâcher prise, à s’éloigner de tout ça, et oui nous ne sommes pas parfaites mais nous faisons notre maximum. On apprend que si on a une lessive en retard, ça n’est pas grave. Il vaut mieux passer du temps avec bébé, profiter de lui, et que peu importe, à ses yeux nous serons une mère parfaite tant qu’on lui donne tout notre amour. On apprend qu’on ne peut pas tout contrôler et bizarrement, on devient plus sereine.
C’est paradoxal mais certaines m’ont dit être moins stressées maintenant qu’avant l’accouchement, et moi aussi finalement. Quand on comprend qu’il suffit de faire son maximum et d’aimer, tout va bien.

L’oubli et le don de soi.

Je suis sûre qu’on a toutes vécu cette situation : on arrive enfin à nous octroyer une petite heure pour prendre soin de nous et que fait-on ? On pense à bébé : il nous manque. Si on fait du shopping, on ramène que des choses pour lui, si on va voir une copine au final on lui parle que de lui et on lui montre nos 1000000 photos, on parle des ses progrès. Bref on vit bébé on mange bébé, on dort bébé. C’est notre sang, notre plus grande fierté.

On fait tout pour qu’il aille bien, qu’il soit heureux et finalement c’est tout ce qui nous suffit. S’il va bien je vais bien. C’est mon Monde. Et peu importe si parfois je ne mange pas, si je suis fatiguée, si je ne prends jamais du temps pour moi. je me dévoue entièrement à lui. C’est peut être une erreur mais je n’arrive pas à faire autrement.

Malheureusement on en oublie qu’il y a un monde à l’extérieur, même si les gens autour de nous paraissent plus fades, ils existent. Il ne faut pas non plus oublier le papa. Parfois l’amour que je porte à mon fils est tellement intense et fort, que j’ai cette impression  qu’il me suffit. C’est une erreur que d’oublier cet homme qui nous a fait ce merveilleux cadeau.

Il faut alors réapprendre à s’écouter aussi, et on savoure des bonheurs simples comme se reposer, bien manger, prendre un bain.

Un changement intérieur profond.

La maman nait en même temps que son enfant, comme une renaissance. On grandit, on murit, ça nous bouleverse physiquement mais surtout psychologiquement.

Pour lui, j’ai tout simplement appris à être enfin moi-même et non pas comme mon entourage voudrait que je sois. Par exemple, avant je n’osais pas dire certaines choses, là peu importe je franchirais des montagnes si ça concernait mon fils. Pour lui, parce qu’il le mérite je cherche sans cesse à me surpasser, à m’améliorer. je sais ou je dois être et qui j’ai envie d’être. J’ai enfin trouvé ma place, je n’erre plus dans ma vie en étant perdue sans aucun but. Je suis aussi devenue plus sensible.

Pour certaines vous avez appris à être plus tolérante, à pardonner aux autres, mais également la patience.

Finalement devenir mère permet de ressortir le meilleur de nous même, et d’enfin devenir la femme que l’on est réellement.

L’amour inconditionnel.

Tout est dit dans le titre. Ai-je besoin de décrire cet amour ? Il est tellement pur, tellement intense qu’il fait mal. Son sourire, ses yeux, son odeur, les câlins avec lui, chaque moment est merveilleux. L’amour d’une mère pour son enfant est éternel.

A vous toutes, vous qui faites le maximum pour vos enfants, vous êtes belles et vous êtes de super mamans. Ne l’oubliez jamais.

A toi mon fils, merci de faire ressortir ce qu’il y a de mieux en moi, je t’aime.