Ces derniers temps je ressens moins le besoin d’écrire, ou du moins je n’y arrive pas. Pourtant, J’ai tout un tas d’idées de sujets que j’ai envie de développer, mais je ne sais pas l’envie n’est pas là. Je me mets devant mon écran, je sors ma plume (virtuelle) en me disant « il faut que je sorte un article, il faut que j’écrive » mais rien ne vient. Les quelques mots que j’arrive à aligner ne me donnent pas entière satisfaction, j’ai l’impression qu’ils sonnent faux, qu’il manque quelque chose.

Et en effet, dès qu’un article n’est pas écrit avec le coeur, avec de vraies convictions, on le ressent de suite. J’ai l’impression que beaucoup de blogueuses passent par ce phénomène. Et là vous êtes en train de vous dire, « ça y est avec son petit blog âgé de seulement 5 mois elle commence à avoir les chevilles qui enflent ». Loin de là, j’ai bien conscience que je ne peux me comparer à ces « grandes blogueuses » qui ressentent une lassitude dans ce qu’elles font, qui ne sont plus aussi motivées qu’avant.

Pourquoi ce passage à vide blogging alors ? Je n’en sais rien. Je suppose que comme dans la vie, il y a des hauts et des bas, des moments où on a l’impression que l’on pourrait conquérir le monde (oui je vous l’avoue j’ai toujours rêvé d’être une grande héroine, porter des costumes et aller sauver le monde…comprendra qui pourra…mais je m’égare là ) et des moments pendant lesquels on a envie de rien, juste de se recentrer sur soi même.

Tenir un blog est très chronophage et ça peut même vite devenir obsédant. Ecrire un article, bien que cela reste un plaisir, peut prendre beaucoup de temps, surtout si on a aussi peu confiance que moi et que l’on est obligé de relire 15 fois son article pour voir si tout est bien.

De plus, on est content lorsque l’on gagne des abonnés ou que l’on a des commentaires. Je suis ravie à chaque fois qu’hellocoton me met en coup de coeur (quasiment tous mes articles maternité l’ont été et ils m’ont permis de vraiment décoller alors si ils passent par là merci à eux), mais ça peut tomber dans le côté négatif si on ne fait pas attention. On en arrive vite à regarder sans cesse ses compteurs, ses statistiques, les chiffres, comme si c’était eux qui traduisaient la personne ou la blogueuse que l’on est.

Ce que je vois surtout c’est que j’ai fait de belles rencontres avec d’autres blogueuses, certaines avec qui je parle quasiment tous les jours, des abonnées en or qui sont le plus souvent bienveillantes et c’est ça qu’il faudrait retenir. C’est ça l’essentiel du blogging, et non écrire un article meme lorsqu’on ne le sent pas, juste parce qu’il le faut.

En ce moment je suis pas mal occupée au niveau personnel également. Monsieur bébé est devenu cousin pour la deuxième fois, il va bientôt partir en vadrouille et changer de contrée. Son anniversaire arrive à grand pas, sans parler de ses nombreux rendez-vous qu’il a eus en seulement quelques jours. Maman (oui je parle de moi à la troisième personne !!!!) a elle aussi des projets en tête, et se pose pleins de questions. Avoir bébé m’a surement ouvert les yeux sur ce que je voulais et ce que je ne voulais plus dans ma vie.

Je souhaitais tout simplement vous confier cela, vous dire qu’en ce moment j’ai peut-être besoin de me recentrer sur autre chose que le blog, pour que l’envie revienne. Et je sais qu’elle sera vite là à nouveau, car j’aime vraiment écrire, j’aime venir ici dans ma petite bulle (et je vous aime aussi). Je préférais être honnête plutôt que de sortir un article sans en être satisfaite, juste pour meubler le blog.

Au passage, je ne sais pas pourquoi j’ai choisi ce titre, mais je n’aurais pas dû car il me fait penser à la chanson « le blues du businessman » ( si si vous savez « j’aurais voulu être un artiiiiiiiiste, pour pouvoir fair mon numééérooooo… ») et depuis je l’ai en tête et j’espère que vous aussi maintenant.

Je vais m’arrêter là car sinon l’article ne va plus ressembler à grand chose.

Je vous embrasse et vous dit à très vite sur le blog pour de nouvelles aventures.