Maternité

L’enfer, c’est les autres

maternitelesautres
Je ne voulais pas écrire cette semaine. Je n’avais pas l’inspiration, et puis j’ai vu ce commentaire d’une maman concernant mon article sur la mère (im)parfaite que nous sommes. Pour résumer, elle affirme que la mère parfaite que je décris existe et que sur les réseaux sociaux, il n’y a que des jérémiades de la part des autres mères qui voudraient nous faire croire le contraire et qui ont des problèmes à régler car elles développent un «complexe» par rapport à ces mères. Sur le coup, je vous avoue que je n’ai pas su quoi répondre (ah mais attend est-ce mon premier commentaire méchant ? Ah ah il parait que ça vient avec la gloire, à moi les projecteurs…arrête de t’emballer Clarisse), surtout que je ne pensais juger personne et que je précisais que c’était de l’humour.

Au tout début de mon blog, j’avais écrit un article sur les instants magiques d’une maman et on m’avait dit qu’il fallait faire attention avec ce genre d’article car ça ne représentait pas la réalité. Alors quand je parle de bons moments ça va pas et quand je parle que c’est dur d’être maman ça va toujours pas. Finalement, j’ai commencé à me poser des questions (oui ça m’arrive de temps en temps) et j’en suis venue à la conclusion que lorsque tu es maman : l’enfer c’est les autres.

En effet, dès le moment où vous annoncez votre grossesse, les gens ne peuvent s’empêcher de venir graviter autour de vous pour vous donner quelques conseils ou voir quelle mère vous êtes. Il doit y avoir une règle qui stipule que tout le monde a le droit de vous dire comment mener votre grossesse et comment élever vos enfants.

Pendant la grossesse.

Il n’est pas rare de trouver des articles sur la blogosphère, dans lesquels des mamans ou future mamans relatent les phrases qu’elles ont entendu pendant le grossesse. Je pense notamment à celui de Noémie du blog boubouublog (cliquez juste ici). Je suis persuadée que vous même vous en avez entendu de belles.

La plupart du temps les gens ne pensent pas à mal et ça part même d’un bon sentiment mais souvent des fois, ça nous agace. Une phrase que je ne supportais pas c’est mange pour deux, je ne sais pas pourquoi mais je l’ai toujours trouvée ridicule.
Quant au choix du prénom ou le sexe de l’enfant n’en parlons pas. J’ai vu des amis se faire harceler sur le prénom car ils voulaient attendre la naissance.

J’ai aussi remarqué une chose assez bizarre, ce sont plus les hommes qui m’aidaient et me laissaient la place que les femmes. Je pensais naïvement qu’elles devaient comprendre puisqu’elles sont passées par là avant moi. Je me suis rendue compte que ça n’était pas forcément le cas, un peu comme si elles se disaient intérieurement   j’ai ramé, à ton tour maintenant, nananananère .

Le meilleur pour la fin : une petite anecdote. Alors que j’étais dans un magasin et que je me dirigeais tranquillement vers la file d’attente, j’ai vu une personne presque courir pour ne pas me laisser la place alors que théoriquement j’étais prioritaire.

Lorsque bébé est là.

Là il y aurait matière à dire avec toutes les personnes pétries de bonnes intentions qui pensent savoir mieux que toi ce dont ton enfant a besoin. Si je m’aventurais sur ce sujet, cet article ne se terminerait plus alors je vais faire le choix d’aborder ce qui me semble le plus important : la comparaison.

Je sais que c’est normal de penser à sa propre expérience lorsqu’on nous raconte quelque chose, c’est même humain. C’est notre vécu qui conditionne nos réactions, nos sentiments face à une situation mais lorsque cette comparaison est malsaine, qu’elle est là pour se sentir meilleur que l’autre en se donnant un vague sentiment de fierté elle peut être un enfer.

J’adore parler de mon accouchement si on me le demande, mais j’ai remarqué qu’il y avait une espèce de course à la douleur et que si tu n’as pas assez souffert, tu n’es pas aussi légitime qu’une autre maman. Bien sûr je ne parle pas pour tout le monde (et heureusement) mais certaines te font sentir qu’elles ont beaucoup plus souffert que toi, que c’était épuisant, etc…mais peu importe. Toutes les mamans ont donné la vie, et celle qui a eu un accouchement de rêve a le droit d’être fière et a autant de mérite qu’une autre. Le principal n’est-il pas que bébé et maman aillent bien et que tout soit fait avec amour ?

Ensuite, et là c’est surement la partie qui me touche le plus, il y a la comparaison entre les enfants. Ce qui est blessant, c’est quand ça vient d’une personne de ton propre entourage qui murmure en pensant que tu n’entends pas  « oui mais untel à cet âge là il tenait déjà assis », mon petit coeur de maman en a pris un coup.

Voilà, mon bébé est un enfant que l’on pourrait qualifier « en retard », j’aime à dire qu’il prend son temps plutôt, pour mon plus grand plaisir car cela reste mon gros bébé un peu plus longtemps.

Les gens te posent des questions puis ils te disent, et ils sont surement sincères, « oh ça viendra » ! Puis il y a ceux qui au fond sont contents car leur enfant a marché plus tôt que le tien, ou parce qu’il dit déjà maman, ou encore parce qu’il a plus de dents.

Moi je rigole car c’est vrai que sur le cv plus tard on demande à quel âge vous avez marché ou combien de dents vous aviez à 6 mois ( Maman BCBG toi qui es RH, dis nous à quel point ce critère est important lors des entretiens d’embauche ). Et si vous voulez séduire une personne vous n’omettez pas de lui dire que vous teniez déjà assis à 5 mois et que vous étiez donc hyper en avance.

Allez je taquine ces personnes mais je comprends qu’elles soient fières des progrès de leurs propres enfants au point d’en faire une annonce au monde entier (oui oui moi c’est ce que je vais faire quand il va marcher). Seulement, occupez-vous de vos enfants et n’essayez pas de vous déculpabiliser en observant les retards ou les avances des autres. Reconcentrez-vous sur l’essentiel, et encouragez vos enfants, valorisez leurs efforts et leur progrès, qu’ils se sentent en confiance et non toujours comparés. Ne lancez pas ce regard aux autres parents qui les font se sentir coupable.

Au fond, comme je le répète souvent, il n’y a que des mères qui font leur possible alors laissez les vivre leur grossesse ou leur maternité comme ils le veulent.

Bien sûr qu’il faut continuer à donner des conseils ou essayer d’aider, mais il faut aussi prendre le temps d’écouter les autres.

En écrivant ces mots je me rends compte que j’ai peut-être moi-même été l’enfer d’une maman ou future maman et je m’en excuse. Promis je vais essayer de faire mieux.

L’enfer c’est peut être les autres mais moi je vous dis que je vous aime quand même.

Allez je vous embrasse et vous dis à très vite sur le blog

Pour votre culture personnelle

« “ L’enfer c’est les autres ” a été toujours mal compris. On a cru que je voulais dire par là que nos rapports avec les autres étaient toujours empoisonnés, que c’était toujours des rapports infernaux. Or, c’est tout autre chose que je veux dire. Je veux dire que si les rapports avec autrui sont tordus, viciés, alors l’autre ne peut être que l’enfer. Pourquoi ? Parce que les autres sont, au fond, ce qu’il y a de plus important en nous-mêmes, pour notre propre connaissance de nous-mêmes. Quand nous pensons sur nous, quand nous essayons de nous connaître, au fond nous usons des connaissances que les autres ont déjà sur nous, nous nous jugeons avec les moyens que les autres ont, nous ont donné, de nous juger. Quoi que je dise sur moi, toujours le jugement d’autrui entre dedans. Quoi que je sente de moi, le jugement d’autrui entre dedans. Ce qui veut dire que, si mes rapports sont mauvais, je me mets dans la totale dépendance d’autrui et alors, en effet, je suis en enfer. Et il existe une quantité de gens dans le monde qui sont en enfer parce qu’ils dépendent trop du jugement d’autrui. Mais cela ne veut nullement dire qu’on ne puisse avoir d’autres rapports avec les autres, ça marque simplement l’importance capitale de tous les autres pour chacun de nous2. »

— Sartre, Commentaire sur le CD Huis Clos, 1964

47 commentaires sur “L’enfer, c’est les autres

  1. Et bien moi j’ai un dictons qui me colle bien à la peau tu vois, « le liberté des uns s’arrête où celle des autres commencent » et je trouve que ça s’applique parfaitement à la maternité. Si tu veux qu’on te laisse ta liberté, qu’on respecte tes choix, et bien fait de même.
    Mon dieu que j’ai souffert de tout cela pendant ma grossesse. Et encore aujourd’hui avec mon fils, je suis sans cesse jugé par ma famille. Je me suis même emboucané avec ma maman la dernière fois parce que le p’tit panda avait un peu mal aux dents, et il pleurait au repas du midi. Elle m’a clairement pris la purée que je lui avais préparé pour la mettre sur la table en me disant « allé c’est bon stop ». PARDON ???? J’aime ma maman, plus que tout. Mais clairement ce n’est pas son rôle. J’ai également l’impression d’avoir perdu ma mamie aussi. Celle avec qui je partageais tout. Aujourd’hui elle ne sait parler qu’à la mère que je suis et non à sa petite fille. Je trouve cela terriblement dommage.
    Oh oui, et j’en ai écris des articles sur tout ça. J’en ai raz le bol que les autres se permettent de te juger alors qu’eux même ne supporterai pas qu’on le fasse.
    Alors moi aujourd’hui, j’ai muris, et je le dois énormément à ma petite communauté instagram mais aussi aux belles rencontres liées au blog, parce que je ne serai jamais la maman que je suis sans vous. Alors franchement les personnes qui se permettent de dire dire quoi que ce soit, ne rentre pas dans leur jeu. « Bonne journée à toi aussi » que tu devrais leur dire lol

    Des bisous ma choupette d’amour !!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Ma jolie, je trouve ça encore plus triste quand ça vient de ta propre famille surtout que c’est toi la maman, c’est à toi de décider ce qui est l mieux pour lui. Certes ta maman t’a élevée mais c’est toi sa fille et lui c’est son petit fils, elle doit avoir un rôle de grand mère.
      Souvent l’arrivée d’un enfant redistribue toutes les cartes, les rôles à jouer ne sont plus mêmes et ça peut être difficile pour les membres d’une famille.
      Moi-même au début, quand j’allais dans ma belle famille je n’osais pas dire les choses alors que c’est moi la maman, j’avais presque l’impression qu’on m’enlevait ce rôle. Maintenant tout va mieux, je crois qu’il faut juste un temps d’adaptation.
      Oui j’aime beaucoup tes articles sur ce sujet 🙂
      Je t’embrasse ma jolie.

      Aimé par 1 personne

  2. Dis toi effectivement qu’un tel commentaire, ça vient sûrement d’une comparaison genre « oui mais moi mon avis il est mieux » ;o)
    Oui, il y a bien des phrases lancées en l’air, comme ça l’air de rien, et qui font de la peine aux jeunes mamans. J’ai la chance de ne pas en avoir souffert – j’avoue passer au dessus quand ça m’arrive, et des fois même je ne note pas le sarcasme sans doute – et surtout, je m’en fous. Après, la comparaison est humaine, c’est sûr…aussi parce qu’en tant que parent notre point de comparaison est nos enfants…Pour ma première, qui a parlé tôt et très bien, j’avais des fois tendance à croire que d’autres enfants étaient en retard sur le language – alors que non, avec le recul c’était la mienne qui était en avance, par exemple. Je pense qu’on ne peut pas s’empêcher de comparer et de juger parfois – c’est dans la nature humaine – mais bon, autant se taire et juste penser, sans parler! Dire tout haut ce qui n’est qu’une critique masquée, ça n’a en général rien de constructif… Le mieux restant quand même de ne pas y attacher trop d’importance. Comme tu dis, qui se souviendra de toutes ces petites concurrences, quand ils seront grands!!??
    PS : j’adore quand tu n’as pas d’inspiration, parce que tu ne fais que de bons articles ;o) – qu’est ce que ça sera quand tu retrouveras la frite!!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui moi aussi la plupart du temps je m’en fous et souvent même ça me fait rire. Et puis comme tu dis c’est humain de comparer, tout le monde elle fait. C’est même normal car face à une situation ou aux autres, on réagit avec ce qu’on connait, ce qu’on a vécu…sauf que parfois certains pensent que parce qu’ils ont vécu une chose de cette façon tout le monde doit faire pareil. Non ça marche pas comme ça, et heureusement car tout serait un peu trop uniforme, mais c’est surement rassurant pour eux, c’est peut-être leur moyen de se déculpabiliser et de se dire qu’ils ont bien fait de faire comme ça.

      Après je comprends aussi qu’en tant que parents, on est super fier dès que nos enfants font un progrès, ce n’est pas moi qui vais dire le contraire mais parfois comme tu dis il faut aussi apprendre à se taire et simplement à écouter.
      Ta fille est une vraie pipelette alors ? ^^

      Merci pour le compliment, j’étais bien inspirée sur le sujet. Il y a tellement matière à dire car je pense que dans ce monde, le rapport à l’autre et sans doute l’un des exercices les plus difficiles.
      Toi aussi tu es en forme dans tes articles, on ne t’arrête plus, j’arrive même à suivre le rythme pour tout commenter 🙂
      Bises

      J'aime

      1. Ah Ah, oui, chez moi c’est de famille on est des bavardes, à l’oral et à l’écrit! Que veux tu, j’aime tellement écrire que je ne me contrôle pas! Mais tu as raison des fois il faudrait que je me force à ralentir pour ne pas m’essoufler et ne pas essoufler mes lectrices ;o)

        Aimé par 1 personne

  3. Le jeu des comparaisons est compliqué à éviter d’un côté comme de l’autre, maternité ou pas. Avant d’avoir 2 Enfants, je me disais, jamais je les comparerais, et pourtant, je me surprends à le faire ! C’est malheureusement assez naturel (et pas toujours très sain 🙊)… mais il ne faut pas s’arrêter à tous ces commentaires, négatifs ou non, et apprendre à se faire confiance. Tout un programme. Allez, bisous et laisse couler 😜

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je pense que c’est naturel de comparer, c’est même normal je dirai. Moi-même j’ai déjà dû le faire et je le ferai. C’est juste dommage quand ça rentre dans une autre sorte compétition malsaine, quand certains ont tellement peu confiance qu’ils ont besoin de ça pour rabaisser les autres et se valoriser. Un peu comme si tu étais une meilleure maman car ton enfant a marché avant les autres, alors que ça n’a rien à avoir.
      Bisous à toi

      Aimé par 1 personne

  4. C’est certain qui si tu écoutes les commentaires des autres, tu peux vite te sentir mal…moi j’ai entendu systématiquement pour mon fils « encore un garçon, vous n’en avez pas marre ? vous ne savez pas faire les filles ? » (ma soeur a trois garçons) et sinon j’ai le droit d’être contente…bref pour les exploits des bébé affichés sur le net (dont j’ai fait partie en disant que choupette rampe), on le fait souvent car je pense comme tu dis que c’est une forme de fierté mais pour moi ça n’est pas parce qu’un bébé tient assis qu’il est en avance ou en retard, chaque enfant a sa propre évolution, son propre rythme, il va évoluer sur certaines choses et sur d’autres non…ça ne sert à rien de les comparer aux autres si ce n’est engendrer une forme d’inquiétude à mon sens. Gros bisous et ce commentaire blessant on s’en bat les c**** (ouais je suis vulgaire :-D)

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne te savais pas aussi vulgaire 😀
      Oui pour les exploits de bébé c’est normal d’en être fière, j’ai même un petit carnet dans lequel je note ses petits exploits !!
      Et alors c’est bien d’avoir un garçon, j’adore avoir un petit mec et je me dis que je serai la plus belle des femmes pour lui jusqu’à ce qu’il m’en ramène une à la maison mdr
      Tu as raison, ça engendre de l’inquiétude pour certains parents qui pensent du coup que leur enfant est en retard.
      Bises

      Aimé par 1 personne

  5. Tu sais , sur tes deux articles que j’ai lu, comme je le dis très très souvent cacabook est néfaste, tu sais ces mères si parfaite veulent nous fait croire que tout va bien. Tu sais je suis une jolie maman extrêmement imparfaite jle vis bien. Mais je n expose rien sur fb. Tu sais mon fond de pensée ces mamans ont besoin de se rassurer de se prouver et de nous prouver qu’elles ont fait les bons choix dans leur vie. Tu sais mon fils ne sera pas plus intelligent s’il porte le dernier Hugo boss à la mode, mais bien au contraire il sera plus éveillé d’être plein de terre et d’avoir joué dans le jardin. Tu sais les réseaux sociaux restent une compétition la plus belle maison, la plus belle piscine, la plus belle voiture… et j’en passe. J’ai arrêté fb car cela était entrain De me détruire et maintenant je préfère suivre mes valeurs morales à moi plutôt que celle des autres. Ne te prends pas la tête pour des personnes qui n’en valent franchement parfois pas le coup.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est exactement ce que je viens de répondre plus haut : je crois que ces personnes ont très certainement besoin d’être rassurées des leurs choix, se dire qu’elles font les bonnes choses. Puis elles essayent de convaincre les autres qu’elles ont raison pour se déculpabiliser alors qu’à la base chacun vit et ressent sa maternité comme il l’entend, avec ses convictions et ses moyens. Il y a autant de façon différentes d’élever un enfant qu’il y a de mères et d’enfants.
      Oui les réseaux sociaux c’est chouette mais ça peut vite avoir un côté malsain, à celui ou celle qui montrera qu’il aura la plus belle des vies, seulement la plupart du temps ce n’est qu’une façade.
      Bisous à toi

      Aimé par 1 personne

  6. J’en souffre tellement aussi….avant la grossesse ils trouvent, après aussi…un enfant est un enfant, laissons lui le temps de grandir comme il le doit et laissons les mamans pouvoir vivre leur vie sans jugement. on se demande souvent pourquoi il y a de plus en plus de dépressions post-partum (ce qui est mon cas), mais moi je sais que ça joue beaucoup…bravo pour cet article

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui je suis persuadée que ça doit jouer ! On est déjà tellement dans un état de fragilité avec un hypersensibilité qu’il n’y pas besoin d’en rajouter !! Certains ne se rendent pas compte à quel point de mots peuvent être blessants.
      Je t’embrasse et j’espère que tu vas mieux malgré tout ça.
      Merci pour ton message

      Aimé par 1 personne

  7. Je ne suis pas maman (mais je ne t’apprends rien) mais combien j’en ai vu des personnes que tu décris… je trouve ça affolant et franchement pathétique. Si elles ont besoin de rabaisser les autres pour se sentir bien je les plains… (je parle évidement pour les personnes froncièrement méchante et non pas celles qui ne font pas attention, pas exprès).

    Concernant ton paragraphe sur les hommes t’aidaient plus que les femmes, pourquoi ça ne m’étonne pas ? Personnellement j’ai toujours trouvé les nanas pestes entre elles. (C’est une généralité mesdames on s’enflamme pas xD) Ça te balance des « ma chérie » par devant et te traitera de « salopette » (on s’est comprise) par derrière… les hommes si y’a un problème ils se tapent dessus et n’en parlent plus les gonzesses ça laisse pourir. J’ai toujours eu extrêmement de mal avec la gente féminine, mes amies filles sont ou des nanas avec le même type de raisonnement/pensés que moi ou qui ont tendance à avoir un côté masculin très développé :p enfin bon du coup ça me surprends vraiment pas tout ce que tu dis :/ et encore une fois c’est lamentable car qui mieux de placer pour comprendre qu’une femme ?

    L’espèce humaine me désespère vraiment… Je ne comprendrais jamais ce genre de personne et elles me révoltent profondément ! Je vais vivre avec les animaux allez salut ! XD

    Du reste je suis en train de me dire que le jour où j’attendrais/aurais un enfant il y aura le minimum au courant et ça sera très bien xD

    Aimé par 1 personne

    1. Oui après il y en qui ne font pas exprès, et si ça se trouve j’ai peut-être dit ce genre de réflexions à quelqu’un sans penser à mal.
      En fait j’ai l’impression qu’entres filles il y a toujours une sorte de rivalité, de compétition malsaine que l’on ne retrouve pas chez les hommes. Je ne parle pas pour toutes bien évidemment mais la solidarité féminine mon oeil oui xD
      Allez partons vivre avec les animaux, soyons fous (c’est pas si bête que ça quand on y pense).
      Tu as bien raison, il faut se préserver au maximum et vivre un peu dans sa bulle car des grossesses on en vit pas 150 alors il faut en profiter.

      J'aime

  8. Alors ma chère Clarisse, personnellement je demande systématiquement aux candidats que je reçois en entretien :
    – L’âge auquel ils ont fait leur nuits
    – Si leurs parents les laissaient pleurer
    – L’âge où ils ont maîtrisé la propreté
    Et, mais cela va sans dire, le premier mot qu’ils ont prononcé, indicateur précieux de leur personnalité actuelle.
    Inutile de d’ajouter que si l’un d’eux avoue avoir regardé la télé avant 3 ans, je ne le retiens même pas : un dégénéré non merci.

    Bref, trêve de plaisanterie, vu que je suis une petite curieuse j’ai fouiné partout pour retrouver le commentaire qui nous vaut un si chouette article ( je pense que c’est un de mes préférés depuis que je suis ton blog !!)… bon ben …. Je ne serais pas méchante, je pense qu’il faut laisser le temps à cette (future? si j’en crois la photo de profil) maman de découvrir un peu la maternité du « vrai » côté où, si on n’est pas en jogging couvertes de vomi toute la journée (quoique, je serai curieuse de voir comment elle traverse les sessions « gastro »), on n’est pas non plus souvent bien fraîches et pomponnées, nos petites fesses glissées sans efforts dans un jean taille 34, notre ventre post-post-partum lisse et plat fièrement rangé dans un petit top shoppé à la friperie bio du coin.

    Voilà voilà…
    Et la mesquinerie de la personne qui a couru pour arriver avant toi !!!! Je n’en reviens pas !!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Non mais tu vois je le savais qu’en entretien ce genre de détails est un critère essentiel dans le choix du candidat.
      Un de tes articles préférés carrément ? Wahou et moi qui avais peur d’être un peu trop méchante et de passer pour celle qui râle tout le temps, surtout quand on en prend les choses à coeur et qu’on s’emballe un peu trop !!

      Après si elle, c’est une maman comme ça et bien grand bien lui fasse comme on dit, elle est surtout chasseuse alors. C’est vrai que si elle n’est pas encore maman, elle verra bien qu’il y a un fossé entre ce qu’on imagine pendant la grossesse et la réalité.

      Ah ah oui la personne a presque couru, il ne fallait pas laisser passer la femme au gros ventre. Moi ça m’a bien fait rire sur le coup, il y en qui doivent vraiment s’ennuyer chez eux quand même obtenir une place à la caisse devient une compétition 😀

      Aimé par 1 personne

  9. Merci Clarisse d’aborder ce sujet qui me parle tellement que j’aurais pu également en faire un article.
    Les gens sont souvent pleins de bonnes intentions et ne mesurent pas la portée de leur parole. Personnellement j’en ai souffert à la naissance de mon premier, alors pour mon deuxième je me suis carrément mis des œillères: « oui oui », un joli sourire et finalement je faisais exactement ce que me dictait mon instinct. Mon fils n’est toujours pas propre, il va être recalé à l’entretien de Maman BCBG haha !

    Aimé par 2 people

  10. J’ai eu la chance de ne pas avoir trop de remarques enceinte. Il faut dire qu’on vit loin de nos familles (1 000km nous séparent d’eux donc…) Mais lorsque j’ai annoncé ma 1ère grossesse, ma sœur m’a balancé un  » c’était voulu ?  » auquel j’ai répondu que oui (et de toute façon, même si ça n’avait pas été prévu qu’est-ce que ça peut faire ?) Ensuite s’en est suivie une période où elle m’en a carrément voulu d’être enceinte et où elle a même osé dire à mes parents que j’étais tombée enceinte exprès pour l’embêter… (on marche sur la tête ?!!!) Bon même si c’était dur à entendre, je ne lui en ai pas tenu rigueur car elle a une grave maladie depuis quelques années qui l’empêche désormais d’avoir un enfant et je sais que c’est très dur pour elle qui en voulait absolument. Heureusement, depuis tout va beaucoup mieux 🙂 Elle aime mes enfants et est heureuse lorsqu’elle peut les voir.

    Sinon nous avons gardé le prénom de nos enfants secrets jusqu’à leur naissance afin d’éviter les remarques et pour que personne n’essaie de nous influencer ^^ C’est déjà difficile de se mettre d’accord avec le papa, alors si en plus il faudrait changer de prénom pour faire plaisir à untel ou untel… Pour le premier ça a été dur pour nos familles, ils ont essayé de nous faire lâcher le morceau à plusieurs reprises… Par contre pour la deuxième, ils étaient habitués et ont attendu le jour J sans trop rien dire 😉 Pour le 3ème, j’aimerais bien ne pas du tout connaitre le sexe pour avoir la surprise à la naissance (le papa n’est pas pour par contre). J’imagine qu’ils trouveraient l’attente encore plus dure, hihi.

    Je trouve dommage aussi lorsque certaines personnes comparent tes enfants aux siens avec des remarques pleines de fierté. Mon fils a marché assez tard (mais plus tôt que moi lorsque j’étais petite alors ^^) Il n’est pas encore propre non plus, alors qu’il va entrer à l’école en Septembre. Des remarques j’en ai entendu quelques-unes. Après je sais que chaque enfant va à son rythme ! Il y a des choses qui arrivent plus ou moins tôt en fonction des petits. Miss JoliCoeur n’a toujours aucune dent à 8 mois et demi, par contre l’autre jour je l’ai surprise en train de se dresser pour se mettre debout en s’aidant du canapé !!! (mon bébé !) :-O

    J’en reviens pas qu’une personne ait presque couru pour ne pas te laisser la priorité à la caisse 😦

    Super article en tout cas 😉

    Aimé par 1 personne

    1. merci 🙂 ça c’est du commentaire en tout cas.
      Pour ce qui est de ta soeur, j’ai été celle qui n’arrivait pas à tomber enceinte alors que ma soeur a réussi rapidement avant moi et je peux te dire que tu es partagée entre un sentiment atroce de jalousie, d’envie et en même temps tu veux être heureuse pour elle. Je peux donc la comprendre même si elle aurait pu le formuler autrement.
      Oui chaque enfant avance à son rythme, certains marcheront avant mais parleront très tard ou inversement. Ce qui est sûr c’est qu’ensuite ces différences s’effacent et adulte personne s’en souvient.
      Oui les gens sont fous par chez moi 😀
      Bises

      J'aime

      1. Je comprends tout à fait que cela doit faire du mal à la personne qui ne peut pas avoir d’enfant (ou qui a du mal à en avoir) de voir ses amies ou sa soeur autour d’elle tomber enceintes… :-/ C’est triste… La maladie lui est tombée dessus du jour au lendemain et à cause de cela elle ne sera jamais maman. Cela doit être très dur à encaisser et j’en suis consciente. Mais c’est vrai que son comportement nous a étonné et du coup je ne savais plus si je pouvais lui parler de ce futur bébé ou pas. Un jour j’ai crevé l’abcès et depuis tout va bien par rapport aux petits.

        Tu as dû être vraiment heureuse le jour où tu as appris que tu étais enfin enceinte 🙂

        Bises

        J'aime

  11. Tu nous reviens en force ma jolie Clarisse! Un magnifique article.. Moi je n’écoute plus les gens, je fais comme bon me semble, comme je pense faire le mieux. Après 3 enfants, clair qu’on en apprend encore mais je leur ai laissé à chacun le temps de grandir à leur rythme.. N’est-ce pas le plus important? Ma belle-mère pensait que mon 2e avait un souci vu son petit gabarit. Il est né « petit », il changera peut-être en grandissant?? C’est mon enfant, il est comme il est et je ferai le nécessaire si vraiment il y a un souci :*

    Aimé par 1 personne

  12. Ton article est tellement vrai qu’il en est déprimant dans le sens où c’est une compétition constante de la maman parfaite avec le bébé le plus doué.
    À entendre certaines, leur progéniture de 12 mois va déjà chercher le pain seul et compter la mlnnake, et j’exagère à peine.
    Mon fils n’a pas de dents à 10 mois et on m’a déjà demandé si c’était normal car « Ma fille de 5 mois a déjà deux dents ». Oui et ? C’est quoi la normalité en fait ?
    Enfin bref, c’est un super article.

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux comprendre que l’on ait fière de nos enfants et donc étaler leurs exploits mais quand c’est pour rentrer dans une compétition malsaine je comprends moins.
      C’est ça il n’y a pas de normalité, je crois qu’il y a autant de façon d’évoluer qu’il y a d’enfants !! Peu importe qu’elle n’ait pas de dent, et puis j’aime bien leurs sourires sans dents moi 🙂
      Bises à toi et merci !

      J'aime

  13. Je tombe par hasard sur ton blog 🙂 et cet article me
    Parle carrément.. la course à la maman parfaite, les comparaisons, les phrases types, la maternité … arff… j’ai été confronté à des critiques lorsque j’allaitais.. et finalement j ai préfère ne ps trop relever. En soi on fait ce qu on veut tant qu on essaye de donner le meilleur à notre enfant. Sartre je l’adore! Et cette phrase encore plus 😍

    Aimé par 1 personne

  14. De retour dans le monde connecté, tes articles nous font toujours autant de bien…
    La phrase qui m’a énormément blessé « c’est un accident » pour le 2e…
    Alors, chaque fois, je posais ma main sur mon bidou et lui disait  » maman t’aime très fort et je te protègerais tant que je peux mais tu devras t’accomoder des cons »…
    Et, dans ta G…
    J’adorais la tête des gens encore plus cons à ce moment là 😜

    Aimé par 2 people

  15. C’est vrai que quand on a un enfant, curieusement, tout le monde se permet de juger… Même quand ton petit est parfait (pour une fois) on te fais comprendre que tu n’y es pour rien, non. T’as juste de la chance! Grrr! En tous cas tu n’as pas de chance (ou alors c’est la rançon de la gloire) car j’ai écrit plusieurs articles sur ce thème et jamais personne n’est venu m’emmerder de la sorte…

    Aimé par 1 personne

  16. Ton article est très juste. C’est fou comme tout le monde a son opinion à donner quand il s’agit de maternité, d’éducation… Dans la « vraie » vie, les remarques passent, on les oublie, on les ignore. Mais à l’écrit, elles sont là, elles restent, et sont d’autant plus féroces je trouve…

    Aimé par 1 personne

    1. Oui dès qu’il s’agit de cela, beaucoup ont des choses à dire, un peu comme si ces personnes essayaient de se déculpabiliser en faisant passe leurs choix pour les meilleurs 🙂
      Et en effet c’est tellement plus facile d’être derrière un écran que de dire les choses en face.
      Merci pour ton passage ici,
      bises

      J'aime

  17. Comme je te comprend ! Moi l’enfer c’est ma famille car forcément ce n’est pas la même génération du tout et ça fait mal d’avoir des commentaires du genre « de notre temps on faisait pas comme ça, cest n’importe quoi maintenant ! » Limite quand il se réveil il faudrait que je le laisse pleurer pour aller le voir plutôt que d’aller le voir dès que je l’entend gazouiller .. sérieux ?!!! Bon ma grand mère vieillit mal et elle est aigri (87 ans) alors à elle je lui pardonne, mais ma marraine la dernière fois mon doudou avait super mal au dent et le mien quand il n’est pas content tout le monde est au courant (lol) alors il hurlait et elle s’est mise à dire « rolala il est chiant celui la ! » En le regardant méchamment.. j’ai rien dis car je n’avais juste pas les mots tellement j’ai halluciné !! Surtout en étant Maman solo on culpabilise beaucoup vite que les autres Maman (du moins c’est mon ressenti) alors quand on entend qu’on fait mal encore, on a juste envie de leur dire ; je suis seule je fais comme je peux avec ce que j’ai ! Et souvent ce sont les gens qui ne savent même pas par quoi on passe qui se permettent de dire quelque chose .. on a beau se dire à nous même de ne pas faire attention à ce qu’on nous dit, ça fait quand même mal !

    J'aime

    1. Je trouve ça encore plus triste quand ça vient de sa propre famille !!
      C’est vrai que les phrases  » de mon temps on faisait comme ça et ils sont pas morts » oui certes mais il faut vivre avec son temps et puisque des choses ont été faites pour nous faciliter la vie ou certaines méthodes ont clairement permis d’améliorer les problèmes d’un enfant je ne vois pas où est le problème !! Parfois je me dis que si ça se trouve on sera comme ça aussi plus tard 😀
      Par contre dire d’un bébé qu’il est chient je trouve ça moyen quand même !!
      J’imagine que tu culpabilises encore plus que les autres, tu dois en avoir des personnes qui te jugent ou qui pensent tout bas que tu es irresponsable. Moi je te dirai qu’au contraire tu es merveilleuse maman, très courageuse et ton fils peut être fier de toi !
      Des bisous ma belle

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s