Chère fatigue,

Je te remercie de venir me rendre visite tous les jours en ce moment,
tu as beau être adorable, j’aimerais passer quelques instants sans toi et sans tes meilleures copines les cernes. Elles sont chouettes car elles apportent du violet et bleu autour de mes yeux mais je ne suis pas fan de cette couleur.  

Là vous êtes en train de vous demander où vous êtes tombés, ou si je n’ai pas perdu la tête. Ah ah non je vous rassure (ou pas) tout va bien, je voulais juste aborder le thème de la fatigue lorsque l’on est parent. Je me rappelle d’un temps, il y a fort longtemps, pendant lequel je me plaignais d’être fatiguée…si je pouvais parler à la moi d’avant je lui dirais que ce n’est rien face à ce qui l’attend quand elle sera maman. En effet, je trouve qu’en plus de découvrir le plus beau des amours, d’autres choses prennent également tout leur sens lorsque l’on a des enfants.

La dernière fois je lisais l’article de MumChérie du blog Nos vies de mamans sur la fatigue que j’ai trouvé très drôle. Elle relate tout ce que la fatigue lui fait faire et c’est là que je me suis rendue compte que moi aussi je l’étais. Quand tu ranges par exemple le beurre dans le lave vaisselle et que tu trouves ça normal, je pense que ça illustre bien la situation (ou alors le fait que certains de mes neurones sont partis avec l’accouchement mais ça il ne faut pas le dire).

Epuisée doit être le mot que je répète le plus souvent en ce moment, notamment avec le déménagement. A peine le jour levé que je n’aspire qu’à une chose, c’est de me glisser dans mon lit.

Le sommeil m’obsède tellement en ce moment que j’ai décidé d’en faire un article (rassurez vous je ne suis pas là pour me plaindre mais plus pour raconter avec humour la vie d’une maman). Et puis quand la pharmacienne n’arrête pas de te donner des échantillons premières rides, ou pour atténuer les poches sous les yeux c’est qu’il doit y avoir un message subliminal là dessous.

Ma relation avec madame fatigue a commencé un beau jour durant l’année 2015 (pendant ma grossesse. En effet, elle trouvait ça plus chouette de venir me rendre visite avec sa copine insomnie pendant le dernier trimestre. Ensuite elle est passée au niveau supérieur avec les réveils la nuit pour donner le biberon à Monsieur bébé. Finalement elle a décidé de m’achever en ce moment même où je vous parle.

Je ne sais pas pour vous mais la plupart des gens parlent de la période nourrisson comme une période difficile et fatiguante. En effet ça l’est, mais en en ce qui me concerne je trouve que c’est plus éreintant maintenant (et encore il ne marche pas). Contrairement à une croyance les bébés ne dorment pas toute la journée.

Maintenant que Monsieur bébé est plus grand, c’est devenu un petit asticot qui bouge et qui ne tient pas en place très longtemps. Un changement de couche peut se transformer en véritable lutte pour ne pas qu’il se retourne (pour le moment le seul moyen que j’ai trouvé c’est d’essayer de lui donner des objets dans la main pour qu’il soit concentré sur autre chose mais ça ne marche pas toujours), pendant les repas s’il a décidé de faire son cirque ça peut prendre très très très longtemps pour lui donner à manger, sans parler qu’il explore son monde (quand je dis son monde c’est surtout aller toucher les fils qui trainent, aller refaire la déco en poussant des meubles, etc…).

De plus si vous avez bien suivi je ne suis pas chez moi en ce moment, nous sommes en transition suite à un déménagement et Monsieur papa doit partir très tôt au boulot et revient tard. C’est un peu comme si j’avais un travail non stop de 6h du matin jusqu’à 21h sans pause et sans pouvoir souffler, sans parler du fait que Monsieur bébé se réveille les nuits et que nous sommes dans la meme pièce que lui.

Ce qui parfois donne lieu a des situations cocasses comme le beurre dans le lave vaisselle. J’oublie régulièrement les choses aussi. Vous savez quand vous avez préparé bébé, que vous avez mis un quart d’heure à l’installer et que là, vous vous rendez compte qu’il vous manque quelquechose et que vous devez faire la manipulation inverse.

Ou encore la dernière fois, j’attendais sagement l’ascenseur, sans me rendre compte que je n’avais pas appuyé sur le bouton (je pouvais attendre longtemps).

Ne plus arriver à se souvenir si on est s’est déjà lavé ou non.

Penser que le tube de mitosyl est un tube de dentifrice.

J’ai dû rentrer dans la chambre pendant la sieste de bébé et mon genou a craqué, il a ouvert les yeux, ni une ni deux je me suis mise à genou par terre pour ne pas qu’il me voit car j’espérais encore quelques minutes de tranquillité (ouh la mauvaise mère).

Me laissez pas seule dans mes délires et n’hésitez pas à me raconter vos situations drôles en tant que maman. 

J’avoue que pour le moment je n’ai pas encore trouvé de remède miracle contre la fatigue, si ce n’est se faire un thermos de café pour la journée.

Donc voilà, parfois je me dis que celui qui a la plus belle vie c’est encore mon chat, et je rêverais de passer mes journées à dormir comme lui. Ensuite je me rappelle que si je faisais ça, je raterais tous les beaux moments avec mon fils alors finalement, très chère fatigue, je ne t’échangerais contre rien au monde si c’est pour voir mon fils sourire chaque jour, si c’est pour voir ses progrès, entendre le son de sa voix (mais ne crie pas trop non plus mon bébé ).

Allez je vous embrasse et vous dis à très vite.

PS : malgré tout, dites moi ce que vous faites pour essayer de contrer cette fatigue, peut-être avez-vous des solutions ou des remèdes. En tous cas faites-le moi savoir dans les commentaires car je suis preneuse.

Toutes les photos ont été prises sur le site Pixabay qui est un site regroupant des photos libres de droit.