Maternité

Ces petites choses qu’il faut laisser derrière soi à l’arrivée d’un enfant

Devinez qui est-ce qui revient avec un article maternité ? Vous pouvez sortir les boissons et les cotillons (ou alors vous en avez peut-être rien à faire) car je dois bien l’avouer, il y a un petit moment que je ne m’étais pas plongée dans un article de ce genre. C’était un peu compliqué avec le déménagement, je n’avais donc pas le moment de bien me poser, de trouver les mots. D’ailleurs c’est légèrement frustrant car en ce moment ma tête fourmille d’idées pour le blog, et j’ai mon planning articles (enfin ça c’est pour faire la vraie blogueuse car je ne suis pas du tout organisée pour ça) qui va être rempli pendant un long moment. Beaucoup de choses vont arriver très prochainement et j’espère que cela vous fera plaisir.

Après cette longue introduction (désolée mais j’avais envie de vous parler aujourd’hui), je vais enfin attaquer le sujet : ces petites choses auxquelles on doit dire au revoir à l’arrivée des enfants.

delicesdeframboiseblog

Je ne vous apprends rien si je vous dis que devenir parent bouleverse une vie, c’est un raz de marée qui balaie tout sur son passage. Pour certains c’est une évidence, pour d’autres le chemin est un peu plus sinueux mais une chose est sûre, et même s’il y a des gens qui disent que vous pouvez conserver votre vie d’avant, en ce qui me concerne je trouve qu’elle change. 

C’est un peu comme si nous devions faire face à toute une série de petits deuils, accepter que certaines choses changent, que rien ne sera plus jamais comme avant. Au fond je crois que c’est cela grandir, devenir adulte. C’est dans ces moments là que l’on comprend mieux certaines réactions que nos parents avaient, ou quand tu as des amis qui tombent dans le coté obscur de la force de la parentalité et que tu ne comprends pas forcément leur changement d’attitude.

Je vais donc revenir sur toutes ces petites choses que l’on perd avec l’arrivée de bébé.

Le sommeil

Je commence par le plus facile car c’est un peu le sujet qui hante tous les parents. D’ailleurs à ceux qui demandent au bout de deux semaines si un bébé fait ses nuits, arrêtez s’il vous plait.

Dans les premiers mois de la vie de l’enfant, il faut savoir qu’il y aura toujours quelque chose qui le réveillera : la faim, la couche mouillée, les dents, la chaleur, la perte de la tétine (vous aussi vous avez fait une danse de la joie lorsque bébé a su la remettre tout seul ?), l’angoisse de séparation, les cauchemars….sans parler du fait que généralement en tant que maman, votre sommeil devient beaucoup plus léger. Au début vous êtes à l’affut du moindre bruit, vous aimez écouter les petits sons qu’il émet dans son sommeil et sa respiration. De la même manière (à part si vous êtes de grands chanceux) les grasses matinées c’est fini. Ici on est content quand il nous laisse dormir jusqu’à 7h30.

Ses idéaux et préjugés

Je le confesse ici, avant d’avoir un enfant j’avais beaucoup de préjugés. Je pensais qu’être à la maison avec un enfant était bien plus simple que celles qui travaillaient, je jugeais peut-être un peu trop facilement les mamans qui avaient leur enfant qui pleurait et criait dans un magasin, ces amis qui arrivaient en retard à cause des enfants….aujourd’hui je suis beaucoup plus tolérante. Lorsque je vois un enfant faire un caprice ce n’est pas forcément que la mère ne dit rien et laisse tout passer, je pense surtout que c’est peut-être une mère qui fait son maximum, qui est débordée, qui galère. De la même façon on idéalise l’arrivée de l’enfant, la vie que l’on va avoir, sachez simplement cela : avec les enfants rien ne se passe jamais comme on l’attend. Ils sont tellement imprévisibles et spontanés.

La spontanéité

Contrairement aux enfants, plus ils sont spontanés, moins nous le sommes. Avant on pouvait décider le matin du programme de la journée, ne rien prévoir à l’avance. Décider de se faire un week-end, aller se promener, faire une soirée, aller au cinéma à la dernière minute, peu importe si tu ne manges pas ou que tu te débrouilles avec ce que tu as sous la main.

On pouvait vivre avec insouciance, sans vraiment que tes choix aient des conséquences sur qui que ce soit. Avec un enfant c’est impossible. Quand parfois tu mets presque plus de temps à installer l’enfant dans la voiture, à préparer ses affaires que le trajet en lui même. Tu ne peux aller n’importe où sans prévoir, tu es devenue une pro pour repérer les endroits faciles d’accès avec la poussette. Il faut aussi chercher à le faire garder dans certains cas.

Lorsque nous sommes partis en vacances, j’étais étonnée de voir que beaucoup d’aires d’autoroutes possèdent des endroits pour changer les bébés, des micro-ondes pour les biberons, etc… J’avoue que c’est peut-être la chose qui me manque un peu parfois. J’aimerais pouvoir me dire : bon aujourd’hui j’ai envie de faire ça et on va le faire.

Je trouve ça à la fois beau et angoissant le fait de devenir l’exemple de quelqu’un. Jusqu’à qu’il prenne son envol, Monsieur bébé comptera sur moi, se reposera sur moi, c’est à nous parents de lui donner un modèle à travers lequel il pourra se construire. On se doit pour eux de donner la meilleure version de soi-même.

Son corps

Il est très dur de se réapproprier son corps après une grossesse. Pendant celle-ci, il est là pour porter bébé. Il appartient également au corps médical (vu le nombre de personnes qui l’examinent et toutes les analyses), mais surtout il faut accepter les changements : cette ligne brune qui apparait, ce ventre qui peut craquer, les kilos… Puis il y a l’après, le corps n’est plus jamais vraiment le même.

Bien sûr que l’on peut retrouver son poids d’avant (là encore c’est un peu la loterie, quand certaines prennent très peu d’autres prennent énormément) et rentrer dans ses habits d’autrefois mais c’est physiologique, celui-ci s’est préparé pour l’arrivée d’un bébé, le bassin a dû s’élargir, la peau n’est parfois plus aussi ferme. Pour certaines cela peut même aller jusqu’au syndrome du ventre vide, tellement on a été conditionné par la grossesse. Une fois le bébé sorti, notre corps nous semble inutile puisqu’il ne porte plus la vie.

Accepter son corps n’est pas forcément chose aisée, je pense que cela mériterait un article entier sur le sujet.

L’intimité

Ah ah si vous avez un nourrisson vous ne pouvez pas savoir de quoi je parle mais quand ce petit être grandit, il ne reste plus dans son parc ou son transat. Non Non toute la maison devient un véritable terrain de jeu, et il aime vous suivre pour voir ce que maman ou papa fait. De ce fait, il n’est pas rare que vous soyez observés pendant votre douche ou lorsque vous êtes aux toilettes. La première fois, c’est assez déroutant de voir son petit regard qui vous observe pendant ce moment là. Et oui vous pouvez dire adieu à votre intimité, et la porte des toilettes devient un objet de décoration qui ne se ferme plus.

L’ennui / Le temps

Je me revois plus jeune râler parce que je m’ennuyais, parce que je n’avais rien à faire. J’aimerais dire à ce moi là d’en profiter, de profiter de ces quelques moments d’oisiveté car avec des enfants ils se font très rares voire deviennent inexistants. Vous aimeriez que la journée soit bien plus longue, 24h ce n’est pas suffisant, vous manquez de temps.

Cela fait des mois que vous vous dites il faudrait que je fasse cela  mais pour le moment ça reste au placard. Le soir vous êtes partagés entre le fait de dormir mais aussi de profiter car quand ils sont couchés, c’est un peu le seul moment où vous pouvez faire des choses pour vous.

 

Certains regrettent leur vie d’avant, d’autres n’arrivent plus à imaginer comment c’était. Je crois que tout simplement c’est grandir, devenir adulte, c’est un peu dans l’ordre des choses. Au fond cela peut faire peur car doucement nous prenons la place qu’avait nos parents sans vraiment s’en rendre compte.

Ce qui est sûr c’est que peu importe votre vie d’avant, celle avec les enfants sera tellement riche, c’est le début d’une aventure dans laquelle on redécouvre la vie. Leurs sourires, leurs humeurs, les petits bobos, les pleurs, leur évolution, les peurs, les découvertes, leurs regards, leurs rires… mais surtout cet amour indescriptible, viscéral qui met votre coeur dans tous ses états.

Je vous embrasse.

Ps : pour information, la photo n’a pas de rapport avec la maternité mais c’est un souvenir d’un voyage en amoureux en Corse. C’était le petit clin d’oeil à ma vie d’avant. 

 

56 commentaires sur “Ces petites choses qu’il faut laisser derrière soi à l’arrivée d’un enfant

  1. C’est vrai qu’on perd pas mal de choses mais on en gagne tellement… 🙂
    Et puis, on ne perd pas forcément tout. Ici on a encore des presque grasses matinées (9h passé, c’est pas mal non?) ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Je pense que pour la plupart, on est aussi un peu consciente de ces « pertes » en se sentant prêtes pour avoir un enfant. Qui croit encore qu’un enfant c’est le doigts dans le nez sans aucun souci??
    Par contre, certaines ont du mal à imaginer à quel point des petits riens se retrouvent bouleversés. Combien de futures mamans j’ai entendu claironner « non mais ça ne nous empêchera pas de sortir comme avant, juste un peu moins, il s’adaptera! »…puis réaliser que ça marche peut être un temps, mais que nos habitudes, comme nos envies d’ailleurs, changent forcément. C’est un rééquilibrage, une maturité à acquérir et qui nous pousse aussi vers le mieux. Parce que c’est quand même aussi une ouverture vers tant de nouveaux bonheurs…

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je pense qu’on en a conscience si on est vraiment prêtes mais je ne pense pas que toutes les femmes enceintes le soient réellement. Ce qui est sûr c’est qui même si on en a conscience on n’est jamais vraiment préparé car se l’imaginer c’est autre chose que le vivre 🙂
      Tu résumes bien la situation, c’est tout simplement un autre équilibre à trouver, c’est évoluer, grandir. On profite mais autrement et c’est tellement de bonheur de les avoir avec nous, je ne me verrais pas retourner en arrière.

      J'aime

  3. Ma premiere grossesse a été un grand chamboulement auquel je ne m’attendais pas. Pour les deux autres, moins. Mais j’ai quand même du attendre cinq bonnes années pour me réapproprier mon corps. Les choses changent c’est vrai. Mais c’est une belle nouvelle vie. 😍

    Aimé par 1 personne

  4. Ton article est tellement vrai ! Une fois qu’on a des enfants, notre vie change. Parfois c’est dur, mais il suffit d’un sourire pour comprendre pourquoi nous faisons tout ça.

    Je me demande souvent comment serait ma vie si je n’avais pas eu ma fille. Et je reviens toujours à la même conclusion : elle serait certainement beaucoup moins enrichissante !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui c’est tout à fait ça. Parfois même s’il m’a fait passé une mauvaise nuit, quand je le vois me sourire dans son lit comme si j’étais la plus merveilleuse des personnes, je me dis que je suis là où je dois être.
      Je me demande souvent ce que je faisais avant, quel était le sens de ma vie et celle de maman est de loin la plus enrichissante !

      Aimé par 1 personne

  5. Le sommeil, ne t’inquiète pas, ça reviendra 🙂 Enfin si tu fais 1 enfant tous les 5 ans, il sera plus long à revenir 🙂 Avec Chichi j’avais eu de la chance, il s’endormait très tard (vers minuit) mais dormait 10 à 12h de 2 mois à 8 mois (après il a eu une période un peu difficile niveau sommeil)

    Quand j’ai eu mes 1ers enfants à 24 et 25 ans, ce qui a changé, c’est que TOUTES les soirées entre amis se faisaient chez nous. Nous n’allions plus chez eux pour que les enfants aient leur lit. Nos amis ont attendu d’avoir 30 ans pour faire des bébés. Par contre ils ont été de chouettes babysitters quand on avait besoin.

    Aimé par 1 personne

    1. Le mien se réveille assez tôt mais je n’ai pas précisé qu’il se couchait tôt aussi donc on s’adapte, je me dis que nous avons nos soirées tranquilles à défaut d’avoir des grasses matinées. Enfin même plus jeune je n’ai jamais été une grosse adepte des grasses matinées, mais c’est vrai que 8h-9h en week end ça serait pas mal 😀

      Oui pareil pour les soirées, on préférait inviter au début car ça me fait toujours de la peine de devoir le réveiller lorsqu’on rentre d’une soirée.

      Bises

      J'aime

      1. Avant d’avoir des enfants, le dimanche, nous pouvions dormir jusqu’à 11H 😀 Mes aînés étaient calés sur le rythme de la crèche alors même le dimanche, ils étaient debout à 6h30 maxi -_- J’ai fini beaucoup de nuits dans le canapé en les laissant jouer (nous avions sécurisé notre séjour façon salle de jeux de crèche, c’était moche mais pratique)

        Aimé par 1 personne

  6. Je ne suis pas maman, mais tout comme toi (avant) j’ai des préjugés quant aux parents et leurs enfants lorsqu’ils font une crise dans les endroits publics. Alors bien évidement je me doute que tous les parents y passent un jour ou l’autre, mais pour ma part, travaillant en restauration, je peux te dire que j’en vois souvent des situations comme celle ci, et pas plus tard que ce weekend encore, deux enfants couraient partout dans mon rang, jouer à la balle alors que le restaurant était complet, des gens partout, nous les serveuses qui passons sans cesse les bras chargés et les parents qui regardent leurs enfants sans rien dire, ça me fou en rogne ! Heureusement ça n’arrive pas souvent, mais c’est seulement lorsque l’on  » percute  » un enfant dans le passage que les parents réagissent et je trouve ça bien malheureux !
    Beaucoup de parents croient qu’ils sont à la crèche j’ai l’impression, les gosses hurlent, courent partout et ça ne les dérangent pas contrairement à nous et les autres clients ! Et pour autant je ne pense pas que se soit à nous les employés de dire quelque chose aux enfants à ce moment là, encore une fois ça n’arrive pas souvent, mais parfois on le fait parce que c’est trop ! :/
    Si un jour je deviens maman, je ferai sans doute un avant/après aussi car je suis sur qu’il y a plein de choses qui changeront ^^

    Aimé par 1 personne

    1. ah mais je te rassure, je pense comme toi que certaines parents s’enfoutent, laissent faire et ça moi aussi ça m’exaspère.
      Il ne faut pas confondre situation désespérée et le je m’enfoutisme de certains qui ne prennent pas le temps d’apprendre le respect des autres aux enfants 🙂
      Oui notre vision change en devenant maman, tu verras en temps voulu,
      bises

      Aimé par 1 personne

  7. Je n’ai pas d’enfants, j’aime tellement ma vie comme cela justement ! Faire ce que je veux, quand je veux, des grasses mat jusqu’à pas d’heures ! Je veux vivre ma vie à fond 🙂 C’est pas toujours que les parents admettent ce genre de chose, ton article est très bien écrit. Bonne continuation à toi.

    Aimé par 1 personne

  8. Bel article et vaste sujet que celui des changements suite à l’arrivée d’un enfant !

    Ton article est plein de vérité mais là où j’ai le plus changé (hormis le physique !), c’est effectivement sur les préjugés et les principes qui changent au gré des Enfants qui arrivent…

    On débute notre vie de maman pleine de motivation, de merveilleux principes, puis on découvre les imprévus, les différents caractères, et on apprend à mettre de côté tout ça et à s’adapter !

    Bises

    Virginie

    Aimé par 1 personne

  9. Très bon article comme d’habitude 😉 Alors ici je trouve que le changement est encore plus intense avec le deuxième où effectivement il faut changer encore plus et où la fatigue est omniprésente. Depuis la naissance de choupette c’est aussi mon corps que j’ai du mal à accepter (enfin mon ventre tout zébré) surtout en cette période estivale…mais par contre pour rien au monde je ne reviendrai en arrière ! Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

  10. Ravie de te retrouver avec un article maternité… Toujours si bien écrit.
    Alors pour moi aussi ce qui a le plus changé… C’est ma vision des autres, j’ai appris à ne plus juger…
    Pourquoi cette maman ne dit rien à son gamin qui fait une crise? Elle a ses raisons qui ne me regarde pas.
    Et je ne ferai dans doute pas mieux à sa place…

    Ce qui a changé et qui ne me plait pas du tout du tout du tout (lol)… Une hyper sensibilité trop développée… Je ne peux pas et veux pas porter toute la misère du monde … J’espère que ça passera 😞

    Et c’est aussi vrai que je n’arrive pas à me réapproprier mon corps (c’est vrai que c’est pas simple et que ça chamboule), mais j’ai pris une p*** de confiance en moi car je sais ce qui est important maintenant 😏… Alors on fait le tri dans notre vie et c’est plus simple… En même temps cela vaut mieux … Les journées sont tellement chargées.

    Et puis, c’est vrai qu’on vit moins au jour le jour… Vendredi dernier la flemme de passer au drive récupérer les courses. Oh, j’irai lundi… OMG… Qu’ai je donc fait? On ne passe pas un wk le frigo a moitié vide avec deux petits ogres.

    Et oui, les nuits sont courtes … Il a perdu son doudou mais quel bonheur de voir dans ses yeux ce sentiment de sécurité et d’amour, en serrant monsieur doudou dans ses bras.

    Alors oui nous ne sommes pas parfaites mais nos loulous le sont pour nous … À nos yeux.

    A bientôt.

    Aimé par 1 personne

    1. En fait tu as tout dit, on évolue on grandit, on s’adapte à ces changements. Je suis aussi devenue hypersensible et malgré cela, j’ai beaucoup plus confiance en moi, j’ose beaucoup plus depuis que je suis devenue maman. Je ne m’embarrasse pas de choses ou de personnes inutiles, car je sais que je me dois de faire mon mieux pour mon fils.

      Toi aussi tu as la flemme pour les courses ? Moi ça m’arrive souvent ah ah !
      Oui ils sont parfaits à nos yeux et bien que ça ne soit pas facile tous les jours, c’est tellement de bonheur.

      Bises

      J'aime

  11. Ton article me ramène spontanément au mien « Depuis que je suis maman » si ça t’intéresse tu peux le taper dans la barre « recherche » sur mon blog !
    Je me retrouve entièrement dans ce que tu nous dis. Mon article va d’ailleurs te faire rire tant il est similaire aha
    Quoi qu’il en soit.. ce qui change c’est aussi le vrai sens des mots, aimer et famille !

    Des bisous d’amour ma jolie ❤

    Aimé par 1 personne

  12. Très bel article! Pour moi j’ai une fille et j’ai eu la grande chance qu’elle fasse ses nuits très tôt! À 3 semaines elle faisait des nuits de 7h ou 8h et puis assez vite 10h. Alors oui ça peut arriver 😉 Moi ce qui me « perturbe » le plus c’est la perte de spontaneité. Nous adorons voyager. Nous sommes en ce moment même en voyage avec notre bébé. Donc oui c’est possible. Mais ce n’est plus comme avant. On ne peut pas faire ce qu’on veut quand on veut, ni partir à l’aventure. Il faut prévoir en fonction de notre puce. Il y a des jours où ça me coûte… Et puis la majorité du temps je suis tellement heureuse de partager ça avec elle malgré cette nouvelle organisation. Comme tu le dis si bien, ils nous donnent tellement d’amour que toutes ces nouvelles contraintes sont plus simple à accepter.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je sais que ça arrive (la chance :D) mais quand je vois certains qui râlent parce qu’un bébé ne fait pas ses nuits à une semaine ou deux, ça me fait bien rire !
      C’est possible de voyager, nous sommes partis en vacances quand bébé avait 4 mois et à 8 mois on est parti assez loin avec plus de 6h de toute. C’est une organisation, on peut pas faire ce que l’on veut mais c’est tellement de beaux souvenirs en famille !!
      Oui la plupart du temps c’est cet amour qui prime, ce bonheur d’être maman.
      Bises

      J'aime

  13. Les préjugés (avant comme toi, je jugeais un peu vite) et le sommeil ont été les 2 + gros changements ici. Surtout le sommeil et le coucher qui est vraiment un point compliqué (et il a 6 ans…) Pour le reste, sorties, voyages, etc, nous n’avons pas ressenti de frustrations.
    En fait, un enfant, je trouve que cela m’a fait évolué en tant que personne et ça, c’est génial.

    Aimé par 1 personne

  14. Ahah Et ben j’en aurais appris des choses 🤗! Merci pour cet article bien écrit et agréable à lire ! Je suis Encore un peu jeune pour avoir des enfants donc je n’ai pas d’expérience en ce domaine, cependant je Commence à comprendre toujours Plus Que c’est légèrement différent (Pour ne pas dire « tres »!) Juste une petite question.. à propos du physique/corps, qu’est ce qui change mis à part les cicatrices ? Pour les morphologie maigre si possible ? Bonne journee !

    Aimé par 1 personne

    1. ouh la je ne suis pas une spécialiste tu sais pour répondre à ta question ! De plus j’ai l’impression que ça dépend vraiment des femmes. J’en ai vu certaines prendre à peine 5kg tandis que d’autres en ont pris 30. Après physiologique ton bassin s’élargit pour pouvoir poster bébé et le laisser passer, parfois ça passe inaperçu, parfois non et tu sens à l’étroit dans des vêtements serrés. Il y a aussi les vergetures, mais c’est tellement un chamboulement que le corps peut changer : la peau, la vue, les dents, l’apparition d’une ligne brune sur le ventre…mais ne prends pas peur hein la plupart du temps tout s’estompe après la grossesse et tout dépend des femmes, de ta condition physique, de ton mode de vie, si tu dois être alitée ou non pendant la grossesse. Certaines ont plus ou moins de chances que d’autres.
      En ce qui me concerne j’ai pris 8,5kg mais j’ai eu beaucoup de nausées et j’ai vomis jusqu’au 5ème mois donc c’est aussi pour ça. J’ai accouché le dimanche et une semaine après j’avais mon poids d’avant. Par contre je sens que tout n’est pas aussi free qu’avant 🙂 Pas de vergetures mais je n’avais pas un ventre énorme, j’ai par exemple gardé mes propres vêtements très tard. Le jean de grossesse j’ai dû le porter que vers la fin.
      Allez tu verras bien quand ça sera ton tour, ce qui est sûr par contre c’est que c’est magique de sentir les petits coups de ton bébé dans ton ventre ❤

      Aimé par 1 personne

  15. Oh oui d’accord avec tous ces changements!! plus de grasse mat, plus de weekend à l’arrache. L’intimité….. Connaît plus hihihi !!! un beau bouleversement, fatiguant mais tellement enrichissant. J’avoue j’aime être enceinte , j’aime les bébés , je suis dans mon éléments , zen , patiente, cool mais bon sang des fois j’aimerais tout renverser et partir seule quelques jours ahahaha. Je te rejoins sur notre énorme responsabilité, de modèle , de bienveillance et de confiance en l’avenir . C’est une de mes peurs. Pourvu que tout aillent bien pour elles , est ce que je ferai bien , suffisamment , comment elles géreront les échecs , les douleurs…… Etre parent !!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est ça, je me demande si j’arriverais à gérer tout ça, ça me fait plus peur que la fatigue ou le manque de spontanéité. Tu te dois de donner toujours le meilleur de toi même car tes enfants comptent sur toi, tu leur sers de modèle.
      bises à toi

      J'aime

  16. Coucou , mon dieu comme cet article me parle ! !!
    Hihihi ça fait 9 mois bientôt que j’ai fait une croix sur les grasses mat 7h30 sauf un jour mon mini-poutou m’a fait un 8h30, j’ai cru pleurer de joie , c’est pour mon mari le plus dur car même son précieux dimanche il se lève à 8 ou 9h car il entend notre chipie parle et elle s’est se faire entendre.
    Nous avons continuer nos sorties chez nos amis des sa naissance et le point positif c’est qu’elle s’endort de partout avec bruits, il lui faut juste un lit et son doudou donc nous n’avons pas à nous plaindre.
    Le plus rigolo c’est quand son père à décider d’aller à la plage , sur un coup de tête à 8h du mat , et qu’il s’est senti transformer en chameau ! La il a compris que mademoiselle demande un minimum d’organisation mais c’est que du bonheur , pdt nos sorties en amoureux au final on parle très souvent d’elle, on est devenus des parents addic .
    On a mis du temps à trouver le bon équilibre mais on le tient. Tes articles m’ont montrer que tout les parents ont des points communs et je les adore.
    Continue ! !! 😄😄😄😄

    Aimé par 1 personne

    1. Pareil ici il est assez adorable pour ça car quand don sort il s’endort de partout du moment qu’on lui met sa tetine, son doudou et qu’on emporte son lit parapluie., ça c’est vraiment chouette !
      Ah ah oui c’est une vraie organisation avec un bébé, et c’est exactement ça quand on est en amoureux, souvent on parle de lui ou on regarde ses photos ! On les aime tellement ces bébés.
      Merci pour ce gentil message, et oui au final on passe quasiment tous par les mêmes phases, on rencontre les mêmes problèmes de jeunes parents !
      Bisous

      J'aime

  17. J’aime cette idée d’article ! *_* c’est des choses que je sais de part mon boulot mais en moins poussé (évidement) mais en lisant ton article… ben ça me frappe je sais que je dirais pas au revoir à toutes ces choses tout de suite xD c’est horrible dit comme ça mon dieu xD

    Aimé par 1 personne

  18. Coucou !
    Super article auquel j’adhère totalement ayant vécu récemment ce changement de vie radical ! 🙂
    Pour ma part, j’étais déjà bien préparé, sommeil léger, aujourd’hui encore je me réveille pour une mouche qui pète ! Les grasses mat, ça fait bientôt 9 mois que je ne sais plus ce que c’est… 8h max tous les matins qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige ! Mais, ce n’est que du bonheur et quand on devient parent, ces détails perdent de leur importance.
    Beau dimanche, bises 😉

    Aimé par 1 personne

  19. Juste : j’adore ton article…. 🙂 Qu’ils sont nombreux tout ces petits renoncements. Ou même ces grands sacrifices. Et pourtant, quand on regarde son enfant, on se dit que ça vaut le coup (coût ?)

    Je traverse une période assez dure en ce moment, je crois même que je suis un peu au fond du trou. Mais même quand ça ne va vraiment pas, je sais que je ne reviendrai pas en arrière.

    Et Je rajouterai qu’on perd aussi en tranquillité mentale : avoir toujours une part de soi qui s’inquiète de son tout petit… un peu comme un programme qui tournerai toujours derrière les activités principales 🙂

    Aimé par 1 personne

  20. C’est un très joli article, très vrai.
    après il y a des choses qu’on retrouve un peu quand ils grandissent, comme le sommeil (je pense à ma belle mère qui ne s’endort pas avant que son fils majeur ne sois rentré de boite de nuit), la spontanéité…
    Bon l’inquiétude pour eux, elle , nous accompagnera toujours.

    Aimé par 1 personne

  21. Oh oui, ça me parle depuis un peu plus de huit mois… C’est tellement ça !

    Mais ce qui a encore plus changé chez moi, c’est mon abandon du contrôle ; moi qui voulait être carrée, organisée, au top pour Bébédou, aujourd’hui j’arrête de vouloir tout contrôler. Je me mets à son rythme, je m’élève à sa petite hauteur et j’essaie de comprendre le monde à travers ses yeux.

    Du coup, si les siestes ne sont pas réglées, si on ne mange pas dans la chaise haute et à midi pile, si il refuse de faire ce que je lui propose, tant pis. Je me plie à lui, à ses envies et son tempo, et je comprends tout à coup que s’il ne veut pas manger maintenant, c’est parce qu’il a trouvé le moyen d’attraper une petite feuille entre ses doigts, et qu’il a besoin de calme et de concentration pour en comprendre tous les détails…

    En fait, en l’observant dans sa découverte du monde, j’ai l’impression de voir le monde se créer sous mes yeux.
    Et quand il me voit, et qu’il me sourie d’un air de dire « tu as vu, maman, c’est magique ! », je sais définitivement que je suis là où je devais être.

    J'aime

    1. Oui c’est exclament ça, on a beau avoir des idées ou alors on on voudrait que ça se passe comme ça, au final on s’adapte aux enfants.
      Je ne pouvais pas mieux dire, je trouve que l’on redécouvre le monde à travers leurs yeux et c’est là qu’on se rend compte que ce monde est magique quand on est maman 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s