Je vous retrouve aujourd’hui pour un petit TAG sur ma vie de maman. C’est la youtubeuse Planète Maman qui l’a créé et je trouvais ça sympa de le reprendre. Je la suis depuis ma grossesse car sa petite est née à quelques jours d’intervalle de Monsieur bébé.

 

Allez c’est parti pour les questions.

1- Présente toi en quelques mots, combien as-tu d’enfants ? Quel âge ont-ils ?

Pour ceux qui n’ont pas l’habitude de me suivre je suis Clarisse, 28 ans (déjà) et j’ai décidé d’ouvrir ce blog en octobre 2016 pour échanger sur ma nouvelle vie de maman. En effet Raphaël, plus connu sous le pseudonyme de Monsieur bébé par ici, a pointé le bout de son nez le 17 avril 2016 à 4h50 du matin. Je ne pensais pas que ça allait être le plus beau rôle de ma vie, chaque jour je me dis que j’ai de la chance de l’avoir, même si tout n’est pas rose tous les jours.

2- Avant de connaître officiellement le sexe de ton enfant, le connaissais-tu déjà au plus profond de toi ?

Autour de moi il n‘y avait eu que des garçons, alors forcément tout le monde s’attendait à ce que je fasse la fille. De nombreuses personnes me disaient que j’allais en avoir une mais intérieurement, et allez savoir pourquoi, j’étais persuadée que j’allais avoir un petit mec. J’en suis comblée, j’aime à dire que je suis avec les hommes de ma vie.

Et puis ne serais-je pas la plus belle femme du monde à ses yeux, ne voudra-t-il pas se marier avec moi ? Bon ça c’est jusqu’a ce qu’il rencontre sa femme et qu’elle râle à propos de sa belle-mère. En parlant de cela, la seule chose que je trouve dommage en ayant un garçon et que lorsqu’à son tour il aura des enfants, je serai sans doute un peu mise à l’écart lors de la grossesse car la plupart du temps une femme enceinte est plus proche de sa propre mère que de sa belle-mère pour ce genre de choses.

3- Maman au foyer ou maman au travail ?

Pour le moment je suis à la maison avec mon gros bébé et croyez moi ce n’est pas du repos tous les jours. Certes il n’y a pas de contraintes horaires et un patron, mais c’est aussi aucune pause, pas de décompression et aucune reconnaissance (je voulais d’ailleurs faire un article sur ce sujet). Cependant j’adore le voir grandir au quotidien, observer chacun de ses progrès, être là pour toutes ses premières fois car cela passe tellement vite. Je n’ai pas fait le choix d’être au foyer, je me suis retrouvée en fin de contrat pendant ma grossesse. On verra de quoi demain sera fait, pour le moment je ne me pose pas trop de questions et je profite de mon fils.

4- As-tu un objet ou quelque chose de symbolique faisant référence à ton enfant qui ne te quitte jamais ?

Pas vraiment. J’ai un collier avec son prénom mais je ne le mets pas tout le temps. Après Monsieur bébé est quasiment toujours avec moi aussi. J’ai pensé à me faire tatouer, mais je pense être trop peureuse pour ça.

5- As-tu déjà vécu une situation où ton instinct de maman a pris le dessus ?

Là comme ça je n’en vois pas une de bien précise. Je dirais que chaque jour je suis mon instinct, j’essaye de faire au mieux pour lui en n’écoutant que ce que je ressens et non pas ce que les gens veulent. Pour le moment ça a plutôt l’air de fonctionner. Il y a parfois des moments de doute bien évidemment (voir mon dernier article qui en parle), mais la plupart du temps je fais confiance en mes choix et je fais confiance à Monsieur bébé aussi. Souvent on oublie de le faire, mais les enfants peuvent être surprenants et comprennent plus de choses qu’on ne le pense.

6- Fais-tu partie de ces mamans qui ont gardé leur test de grossesse ?

Je l’avais gardé un moment, car j’en avais passé bon nombre avant d’avoir ce fameux deuxième trait (pour ceux qui n’étaient pas là avant, j’ai eu beaucoup de mal à tomber enceinte, j’en parlais ici), j’avais même cru qu’il ne fonctionnait pas bien. Cependant lors du déménagement j’ai dû faire le tri et je l’ai jeté, après l’avoir pris en photo.

7- As-tu du mal à te séparer des affaires de ton enfant ?

OUI. Pour le moment c’est bien simple je ne me suis séparée de rien, si ce n’est une baignoire que l’on a passé à des amis.

8- Un achat qui te trotte dans la tête depuis quelques temps mais que tu n’as pas encore fait ?

J’aimerais beaucoup lui faire une chambre de rêve, un petit cocon. Je veux qu’il ait son endroit, et qu’il s’y sente protégé. J’aimerais beaucoup lui mettre un petit tipi dans un coin, avec des coussins.

9- On dit souvent que pour un 1er enfant, on a du mal à acheter de l’occasion. Penses-tu réagir différemment pour ton prochain enfant ?

Je ne peux prédire, seul l’avenir me le dira. Tout dépendra si j’ai un autre fils ou une fille. C’est certain que le deuxième aura des choses qui ont appartenu au premier, notamment en ce qui concerne la puériculture. Je me vois mal racheter une poussette par exemple. Pour ce qui est des habits, me connaissant, je craquerai pour des choses trop mignonnes.

10- Un fait marquant depuis la naissance de ton enfant à nous raconter ? Qu’il soit heureux ou un peu moins…

Si je dis que tout me marque quand il s’agit de lui cela fait-il de moi le cliché de la maman folle de son fils ? Allez pour la petite histoire, je me souviens comme si c’était hier de son premier fou rire. C’était en le faisant danser sur une musique d’Elvis Priesley il y a environ un an.

11- As-tu déjà craqué nerveusement depuis que tu es maman ?

Oh oui cela m’arrive ! Il y a des jours où j’ai la sensation d’être la plus nulle des mères. Il y a aussi des moments où la fatigue prend le dessus et la patience s’amenuise, j’ai alors l’impression d’étouffer dans ce rôle de mère. Et puis je vois son sourire, et son regard qui me disent qu tout cela vaut la peine.

12- Voulais-tu plusieurs enfants avant d’en avoir ? Ton avis a t-il changé depuis ?

J’ai toujours pensé que deux était un bon chiffre. Depuis que je suis maman, l’idée d’un troisième germe dans mon esprit. On verra bien, je vous donne rendez-vous dans quelques années.

J’invite toutes mes copines mamans blogueuses à reprendre ce TAG et à répondre à ces questions comme pellicule de vie, petit bout de lui, Picou bulle, Mon joli coeur, Maman bcbg…et toutes celles qui le souhaitent (et qui sont encore là malgré les vacances).

Je vous embrasse.