J’étais en train de regarder Monsieur bébé jouer, d’écouter ses éclats de rires après une attaque de chatouilles, puis je me suis dit : j’aimerais qu’il garde cette âme d’enfant aussi longtemps qu’il lui sera possible. Vous savez celle qui permet de rire de tout, de s’émerveiller, de vivre chaque instant comme si c’était une nouveauté ou une aventure…tout simplement continuer à voir la beauté du monde qui nous entoure.

A quel moment nous, adultes, avons-nous cesser de croire que tout était possible ? Parfois il suffit juste de le vouloir très fort (un soupçon de magie et de poussière de fée peuvent être utiles aussi) et les rêves se réalisent.

Je suis de ceux qui n’ont pas oublié leur part d’enfance malgré tout, celle qui me dit que j’aimerais être une héroïne de roman (j’en avais même fait un TAG, pour le voir cliquez ici), comme lorsque que tout petit on s’imagine des scènes farfelues avec nos jouets chéris. C’est sans doute pour cela que j’ai toujours aimé les romans d’aventure, lire des fresques romanesques, tandis que j’aime beaucoup moins me plonger dans une intrigue policière.

J’aimerais pouvoir être capable de m’émerveiller comme Monsieur bébé sur le monde qui nous entoure. On pense qu’il est parfois nécéssaire de partir dans de lointaines contrées alors qu’avec un brin de malice et des yeux pétillants, tout peut devenir beau. Un arbre devient une cabane, un bout de bois une arme, etc…

J’avais un peu perdu de vue tout cela en grandissant, avec une tendance à voir le mauvais côté des choses, à ne plus croire que tout est réalisable. Devenir maman m’a rappelé tout ça. En regardant mon fils jouer, je me suis un peu pris une claque en pleine face en réalisant cela. Puis je me suis souvenue que la beauté et la féérie peuvent être partout. On redécouvre le monde à travers leurs yeux.

La petite fille a grandi mais elle est toujours là, à la différence que lorsque l’on est adulte il y a des choses que l’on s’interdit car « ça ne se fait pas » ou parce que « l’on est trop grand pour ça ». Je vais vous dire, peu importe ce que la bienséance veut. Bon bien sûr je ne vous conseille pas de courir en couche dans votre jardin, de vous baigner tout nu comme les bébés…quoique vous êtes libres si c’est ce que vous désirez (promis je ne dirai rien à personne). J’ai envie de libérer (libéréeeee, délivréeeee..ah oui on parle de âme d’enfant donc elle était facile celle là) cette petite fille.

De plus je vais vous confier un secret : quand on a un jeune enfant à la maison c’est la bonne excuse, c’est le bon moment pour faire certaines choses. Il suffira de répondre que c’était pour vous amuser avec votre enfant si on vous dit quelque chose.

Juste pour le plaisir, voici une petite liste de choses qui font que l’on garde notre âme d’enfant grâce à eux.

 

Faire des batailles de chatouilles.

Manger comme eux : se prendre un menu enfant et être content d’avoir un cadeau, je consomme toujours les fromages pour enfants et j’adore piquer les petits suisse de mon fils. Oui parfois rien ne vaut un bon classique pâtes jambon !

La dernière fois je le poussais sur son petit tricycle pour courser le chat. Monsieur bébé riait aux éclats et moi encore plus (le chat beaucoup moins).

J’aime regarder les dessins animés et j’ai hâte de pouvoir l’emmener au cinéma en voir.

Même si je ne sais pas chanter, je m’éclate à le faire pour lui. De la même manière on peut danser sans paraitre ridicule car c’est pour accompagner l’enfant.

Je suis comme une enfant quand je vais à Disneyland Paris, je rêverais de pouvoir l’emmener et lui faire découvrir cet univers féérique. Oui quand je vais là bas je prends autant de plaisir à faire le monde des poupées et le carrousel que les manèges à sensation.

Regarder les animaux (notamment les canards comme sur le photo), arracher de l’herbe et s’émerveiller de ces petites choses qui sont proches de nous.

Faire des bulles et les regarder suivre le courant d’air, puis les voir s’éclater.

Au risque de paraitre ridicule, je fais des courses de 4 pattes avec lui et en plus c’est lui qui gagne.

Taper dans l’eau de la piscine pour éclabousser tout autour.

Jouer à des jeux d’imitation avec lui comme boire un thé ou encore lui raconter des histoires sorties de mon imagination.

Plus tard je sens que je vais adorer le déguiser pour carnaval (ah bon les parents ne peuvent pas venir et se déguiser aussi ?).

Parfois vous leur dites que ce n’est pas bien de tirer la langue ou de faire des bruits avec. Parfois je m’éclate à faire comme lui.

Il y en tellement que la liste pourrait s’éterniser encore et encore. Tout simplement essayer de profiter comme eux, croire que tout est possible. Essayer de voir la bonté chez les gens. Regarder ce qui nous entoure avec un regard neuf, se dire tout simplement que l’on est heureux de vivre et que nous sommes chanceux.

Ne pas trop de poser de questions et profiter tout simplement de l’instant présent.

Etes- vous restés aussi de grands enfants ?

Je vous souhaite une belle fin de semaine.