Je vous vois venir de loin, non ce n’est pas l’annonce d’une deuxième grossesse dont je dois vous parler (allez je suis sûre que vous y avez pensé un petit peu). J’avais juste envie de venir vous parler, de vous dire ce qui me passe par la tête. En réalité, cela fait un moment que j’ai envie d’écrire cet article mais je le repoussais car je n’avais pas envie de casser l’ambiance générale des vacances et je ne voulais pas faire celle qui se fait plaindre (je déteste ça).

En ce moment j’ai la vague impression que je n’ai plus ma place dans la blogosphère. Je me triture l’esprit en me demandant si ce que j’ai à dire mérite d’être lu, si j’ai quelque chose à apporter de nouveau parmi tous les super blogs qui existent déjà.

Souvent vous me dites que l’image que je transmets à travers l’écran est celle dune personne douce et sensible. Douce je n’en suis pas si sûre mais sensible ? Un peu trop sans doute. De ce fait je peux prendre les choses un peu trop à coeur et personnellement même quand il n’y a pas lieu de le faire. Je suis aussi une personne perfectionniste. Cela peut paraitre bateau ou cliché mais sachez que parfois, derrière un article, il y a de longs moments de relecture ou de travail. Je peux écrire ou retoucher une photo pendant des heures et si je ne le sens pas ou que je ne suis pas assez satisfaite j’efface tout et je recommence.

Pour vous donner un exemple, concernant l’article sur les cosmétiques Sophie la Girafe j’ai demandé toute la journée à Monsieur papa son avis sur les photos (au point d’être un peu agaçante je dois dire). Je voulais tellement bien faire que tout la journée je n’ai pensé qu’à ça. Et puis je me suis mise à aller voir des blogs, à me rendre compte que ce que je faisais n’était peut-être pas aussi bien que les autres. Mes photos, même si je tiens à les faire moi-même pratiquement à chaque fois, ne sont pas aussi belles que chez d’autres, mes textes n’ont rien d’originaux ou de révolutionnaires.

Bref tout simplement je manque de confiance. Je ne fais pas cet article pour que vous me rassuriez loin de là. Je sais qu’il y aura toujours meilleure ou plus connue que moi dans la blogosphère et d’ailleurs, il n’est même pas question d’être bon ou moins bon, chacun est différent à sa manière et apporte sa pierre à l’édifice. Mais est-ce que ma différence, ma personne, peut en intéresser d’autres ? Voilà, en ce moment ma confiance est au plus bas.

Il y a aussi une raison parmi tant d’autres qui explique cela, et au risque de paraitre ridicule je vais vous la dire. Je n’osais pas en parler et puis je suis tombée récemment sur l’article de chat-mille qui disait vouloir quitter la blogosphère, en partie à cause de cela. Du moins c’est assez vexant : elle voulait parler du désamour d’hellocoton pour elle.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Hellocoton est une plateforme regroupant beaucoup de blogueuses et généralement ils mettent avant leurs articles coup de coeur. Lorsque celui-ci est mis en avant, cela vous apporte plus de vues, une meilleure visibilité, un nouveau lectorat et il faut bien se l’avouer, c’est valorisant et gratifiant de voir que l’on est reconnu un minimum par ceux du métier.

Dès le début ou presque, mes articles maternité ont souvent été en coup de coeur, presque de manière systématique. Du jour au lendemain plus rien. Comme elle, j’ai vécu ce désamour d’hellocoton, un peu comme une rupture brutale. Au début tu te dis que tu n’en as rien à faire alors qu’au fond ce n’est pas vrai. Plusieurs mois déjà que je ne les intéresse plus tandis que d’autres sont tout le temps mis en lumière, y compris des blogs qui sont des blogs à succès et parfois ne font pas que des articles de qualité. Je ne sais pas comment ils choisissent et je crois que je ne comprendrai jamais, mais ça vous met quand même une belle claque dans la gueule.

Bon je me dis que ce que je fais doit être moins bien. C’est sans doute dérisoire pour certains et je prends cela un peu trop à coeur mais je n’y peux rien je suis comme ça. A la limite je me dis que ce n’est pas ça le plus important. Ce que j’aime le plus c’est échanger avec vous, voir vos commentaires, mais voilà, de ce côté là aussi ça diminue de plus en plus. C’est l’engagement qui me manque le plus, mais je crois que toutes les blogueuses connaissent cela. Plus le temps passe, moins elles ont de commentaires, mêmes quand ce sont de « gros blogs ».

Et pourtant j’en passe du temps à laisser des petits mots chez les autres blogueuses copines, à prendre du temps pour répondre aux commentaires, etc…si vous en êtes arrivés là sachez juste qu’un petit commentaire vous prend peut-être cinq minutes mais généralement il fait plaisir à la personne qui le lit.

Les vacances arrivant, cela n’a pas aidé. J’ai vécu mon premier été blogging et je ne l’ai pas bien vécu non plus. Tout le monde (enfin ceux qui ont la chance d’avoir des vacances) a déserté les réseaux, de ce fait les vues baissent, les commentaires aussi. Je me suis retenue d’écrire certaines choses pour ne pas qu’un article qui me tenait à coeur passe à la trappe. C’est toujours déstabilisant de voir qu’un article ne prend pas, surtout quand on y a mis tout son coeur et son âme.

Bref tout cela combiné, j’ai l’impression de ne plus avoir ma place, de ne plus intéresser, que le blog stagne. Tout simplement que ce que je propose est nul et qu’il se noie dans l’univers du net.

Je sais que j’ai aussi un gros problème de confiance en moi et que j’ai beaucoup de travail à faire concernant cela. Mon blog est une passion et tout ceci ne devrait pas m’affecter autant. Seulement quand je fais quelque chose je me donne à fond, il n’y a pas de demi-mesure.

Voilà je ne suis pas à un point où je veux arrêter, pas encore. Bien au contraire, j’ai un tas d’idées mais vont-elles interesser ? Et après tout n’est-ce pas pour soi que l’on blogue au départ avant de le faire pour les autres ?  Les statistiques ou encore le nombre de commentaires n’est pas ce qui définit la personne que vous êtes. Tout cela n’est que subjectif et malheureusement, il y a de nombreux blogs de qualité qui ne seront jamais jugés à leur juste valeur tandis que d’autres seront mis en avant pour je ne sais quelle raison.

Aujourd’hui J’avais besoin de vous dire tout ça, de me confier. Je veux être honnête avec vous. Je voulais aussi vous faire comprendre que derrière un article ou une image que l’on vous transmet à travers un écran, il y a une personne avec ses humeurs et ressentiments. Souvent on ne vous montre et dévoile que ce que l’on a envie, ne l’oubliez jamais.

Je vous embrasse et vous dis à très vite.