100 articles…si on m’avait il y a moins d’un an que j’arriverais à ce chiffre je ne sais pas si je l’aurais cru. En 100 articles je vous en ai dit des choses. On a parlé beauté, livre, je me suis livrée à vous. Je vous ai même peut-être ennuyés ou agacés. J’ai même parfois essayé de faire de l’humour, mais surtout j’ai souvent écrit à la personne qui a changé ma vie, celle qui m’inspire mes plus beaux mots : Monsieur bébé.

Qui dit 100 articles dit aussi autant d’occasions de parler avec vous. Certains ne sont là que de passage, certains resteront des lecteurs anonymes, tandis que d’autres sont là depuis un long moment. Je pense que ces personnes se reconnaitront et je crois que ma plus grande frustration est de ne pouvoir faire un tour de France pour toutes les rencontrer. Enfin comme on ne dit « ne jamais dire jamais ».

Je ne vais pas revenir sur les anciens articles qui vous ont le plus marqués car je l’avais déjà fait pour les six mois du blog. Cependant, je vous avais demandé de me poser vos questions. J’aime beaucoup ma rubrique qui met en lumière des femmes inspirantes. Je me suis rendue compte que ça me plaisait vraiment de me prêter à ce jeu des questions-réponses, mais je suis toujours du côté des questions. A mon tour de vous répondre. On commence rapidement sinon cet article risque d’être très long.

1- Quel est ton parcours professionnel : études et métier ?

C’est THE question que vous avez tous posée, j’étais donc obligée d’y répondre. En fait vous avez tous une âme de RH qui sommeille en vous et vous aimez bien connaitre le CV des gens (petite pensée à maman BCBG). Ah ah je vous rassure moi aussi j’aime bien connaitre le parcours des gens meme s’il n’y a pas que cela qui définit une personne.

Après un BAC scientifique obtenu avec une année d’avance et une mention (oui oui on me qualifiait souvent d’intello), j’ai voulu tenter pharmacie. Malheureusement je n’ai pas réussi le concours pour diverses raisons que je ne mentionnerai pas ici. C’est juste le plus gros échec de ma vie et je ne l’ai jamais vraiment digéré, d’autant plus que les dernières places du numerus clausus m’ont échappées pour 0,1 points (ça fait encore plus mal de rater d’aussi peu n’est-ce pas ?). J’ai malgré tout obtenu une équivalence pour poursuivre en fac sans retomber en premier année. J’ai été major de promo de ma licence chimie-biochimie puis j’ai continué sur un Master 1 chimie-physique assez théorique et un Master 2 en analyses chimiques et spectrométriques.

J’ai eu la chance de pouvoir faire des stages intéressants notamment dans le dosage des conservateurs dans les cosmétiques, et un dans le nucléaire avec l’extraction de l’uranium et des ses impuretés. Ce dernier était très enrichissant car le nucléaire est vraiment un autre univers, avec des codes bien stricts.

Finalement, j’ai travaillé pendant presque deux ans dans un laboratoire pharmaceutique. Tout d’abord dans le laboratoire de chimie, puis j’ai été formée en microbiologie pour aider lors d’un congé maternité. Je suis moi-même tombée enceinte pendant cette période. Etant en CDD je n’ai pas été renouvelée et après vous connaissez la suite.

2 – Et si tu pouvais retrouver le boulot idéal, là tout de suite, ce serait quoi?

Rien à voir avec la chimie mais dans mes rêves les plus fous je tiendrais ma propre librairie. Elle aurait une ambiance cosy avec des gros fauteuils pour venir y lire et boire une tasse de café ou de thé. Je suis une une grande amoureuse des livres.

 

3-Tes projets perso et pro à court terme et moyen terme ?

Alors là si seulement je le savais moi-même je pourrais y répondre, mais c’est bien le souci du moment. Je suis un peu perdue et je ne sais pas trop vers où je me dirige. De façon plus générale, mon projet serait de trouver un équilibre qui me corresponde, qui me permette de m’épanouir et d’être enfin moi.

4- Comment imagines tu ta famille dans, disons, 5 ans?

Moi avec plus de rides et un petit frère ou une petite soeur pour Monsieur bébé. J’ai toujours du mal à me projeter aussi loin dans l’avenir car je ne sais même pas ce que je vais faire le lendemain parfois et au final, on ne sait jamais ce qui se passera. Ce qui est certain c’est que j’aurais dépassé la trentaine (le début de la décadence d’un point de vue physiologique il parait). Je me rappelle que petite, quand je voyais ceux qui avaient 30, voire 40 ans je trouvais ça vieux. Aujourd’hui j’approche cet âge et j’ai toujours l’impression d’être cette petite fille. Je ne me vois pas comme quelqu’un de vieux, par contre je prends un coup quand je me rends compte que les ado d’aujourd’hui sont des années 2000 (les meilleurs sont ceux des années 80 n’est-ce pas ?).

5- Comment imagines tu Monsieur bébé, quand il sera adulte?

Grand, très grand ! Il fait péter les courbes depuis bien longtemps avec sa taille. Je pense donc que dans un futur pas si loin que ça, je le regarderai en levant ma tête même si pour moi ça restera toujours mon bébé je pense. Sinon j’espère que ça sera quelqu’un de respectueux qui sera bien dans ses pompes et dans ses choix. Il parait qu’il me ressemble beaucoup que ça soit au niveau du physique mais aussi au niveau du caractère. C’est un bébé qui analyse avant de se lancer et il préfère passer de longs moments à feuilleter des bouquins que faire le cascadeur. Je ne pense pas que ça sera quelqu’un d’impulsif mais plus une personne calme et réfléchie. C’est un bébé qui se plaint rarement et qui pleure très peu. Seul l’avenir nous le dira. Sinon j’espère tout simplement qu’il sera heureux, épanoui et qu’il n’oubliera pas sa petite maman malgré sa vie prenante.

6- Quels sont tes hobbies ?

Lire, lire et encore lire. Mon plus grand regret c’est de me dire qu’une seule vie ne me suffira pas à lire tous les livres que j’aimerais lire. Pour moi un livre c’est bien plus que cela. Il peut divertir, sauver, réconforter, faire peur, instruire, faire réfléchir…on sous-estime souvent l’impact des mots. A part ça, mon blog bien entendu. Avant j’adorais aller au cinéma mais la cadence est fortement restreinte avec un enfant.

7- Quelle éducation as-tu reçue toi-même ?

Suite au décès de mon père (voir l’article qui en parle en cliquant ici) ma mère a dû nous élever toute seule ma soeur et moi, loin de sa famille. Je pense qu’elle a fait comme elle a pu, et je trouve qu’elle a eu beaucoup de courage de se remettre d’une telle épreuve. Il y avait surement un manque de communication mais malgré tout beaucoup de confiance, et elle n’a donc jamais vraiment eu à me me punir. Je pense qu’on a dû apprendre à se débrouiller seules un peu plus tôt que la plupart des enfants mais au moins, quand je regarde en arrière, je me dis que tout ce que j’ai aujourd’hui je l’ai obtenu en me battant et par moi-même.

8- Ton trait de caractère qui te définit le plus ?

J’avoue que je ne sais quoi répondre à celle là. J’ai toujours eu du mal à parler de moi.

9- Quelle est ton inspiration lors de l’écriture de tes articles ? Ton mari t’aide un peu ?

Cela dépend. Souvent c’est mon fils, ma vie de tous les jours. Parfois j’ai une idée en lisant un magazine ou d’autres blogueuses. Les articles maternité et humeurs sont souvent écrits sans préméditation. D’ailleurs quand je sens l’inspiration il faut que j’écrive l’article d’une traite, au risque de ne plus savoir quoi dire ou que cela m’obsède (non ne partez pas je ne suis pas folle). Mon mari n’intervient pas vraiment dans le blog et me laisse gérer, parfois je lui demande son avis sur des photos.

10 – As tu déjà écrit des articles que tu n’as pas publié ?

Pas vraiment, mais il y a des sujets que j’aimerais bien aborder mais je ne le fais pas de peur de blesser mes proches ou de raviver des souvenirs douloureux. C’est l’inconvénient de ne pas avoir choisi l’anonymat.

11- Es-tu quelqu’un qui a confiance en soi ?

Pas du tout, zéro confiance. Il y a même une période ou j’aurais répondu que la personne que je détestais le plus était moi-même. Je suis ma propre ennemie.

12- Est-ce que tu rencontres tes amitiés virtuelles ?

Je ne l’ai pas encore fait mais j’aimerais beaucoup rencontrer certaines des blogueuses avec qui je parle régulièrement même si en réalité je suis quelqu’un de très timide.

 

J’ai essayé de faire court mais je crois que c’est raté. Voilà j’espère que cela vous a fait plaisir d’en apprendre un peu plus sur moi.

Ah non attendez j’ai oublié la question principale dont l’auteur restera anonyme (petit indice j’habite avec lui) : as-tu un amoureux ? J’en ai pas un, j’en ai deux (je précise mon mari et mon fils pour ceux qui seraient en train de se faire des films).

Et si on se donnait rendez-vous dans 100 articles ?