Nous sommes le vendredi 13 octobre 2017. Chaque vendredi 13, même les plus terre-à-terre ont ce petit sursaut de superstition qui ressort. Pour certains c’est jour de chance, pour d’autres c’est synonyme de malchance.

En ce qui me concerne c’est un jour comme autre même si j’ai un souvenir ému d’un certain vendredi 13 juin 2008 qui fut l’une des journées les plus noires qu’il m’ait été donné de vivre. Pour rien au monde je n’y reviendrai.

Mais savez-vous pourquoi il y a autant d’histoires autour du vendredi 13 ? Pourquoi les chats noirs sont-ils encore considérés comme mauvais ? C’est ce que je vous propose de découvrir avec le livre de Marie-Agnès Moller : Qui a peur des chats noirs ? 

 

Résumé

Elles font partie intégrante de notre quotidien, marquant de leur empreinte mystique certains gestes finalement très banals. Même les esprits les plus cartésiens peuvent contourner une échelle, toucher du bois ou chercher un trèfle à quatre feuilles ! La question est : pourquoi ? Lorsque l’on cherche l’origine de ces croyances, on découvre des histoires passionnantes, des explications loufoques ou encore des raisons scientifiques qui éclairent d’un jour complètement nouveau ces pensées souvent irrationnelles. Que l’on soit superstitieux ou simplement curieux, ce livre raconte les véritables sources de ces croyances les plus répandues en France. Reste à savoir si après votre lecture, vous continuerez à jeter de temps en temps du sel par-dessus votre épaule ou à retourner le pain sur la table …

La chronique

 

Au départ c’est la couverture de ce livre qui m’a interpellée. J’ai moi-même un chat noir à la maison et je dois bien avouer que je n’ai jamais compris pourquoi il y avait autant de préjugés envers cet animal. Encore aujourd’hui ils sont très souvent maltraités, ou ce sont les derniers adoptés à cause de leur couleur. En ce qui me concerne il a été mon petit porte-bonheur et même s’il est légèrement casse-pieds, c’est un peu mon premier bébé. Tout ça pour dire, j’ai vu un chat noir sur le livre et j’ai été conquise (oui je vous l’accorde il m’en faut mais que voulez-vous j’aime les chats).

Moi qui adore les livres j’aime encore plus apprendre des choses, que ça soit au niveau de notre Histoire ou encore d’où viennent nos croyances et habitudes. Je suis toujours partagée entre mon côté scientifique de formation et mon côté amoureuse des mots et rêveuse.

J’ai par exemple toujours vu mon grand-père faire une croix sur le pain avant de le rompre. Enfant, je cherchais moi aussi des trèfles à 4 feuilles. J’ai mon numéro porte bonheur (vous aussi vous en avez un ?), il m’est déjà arrivée de jeter une pièce dans une fontaine, etc… Je suis persuadée que tout le monde a plus ou moins ses superstitions ou ses croyances mais peu de gens connaissent leur véritable origine.

De plus dans une discussion, c’est impressionnant de sortir une anecdote de ce genre qui au départ n’est pas vitale mais finalement, on se dit que l’on se couchera moins bête. Je suis sûre que vous allez épater l’assemblée et que vous deviendrez vite la star de la soirée. Bon c’est vrai qu’au milieu d’un dîner sérieux, amener la discussion sur ce sujet peut être compliqué mais j’ai confiance en vous.

Ainsi l’auteure nous éclaire sur de nombreux mythes, légendes, rites ou superstitions. Les explications sont parfois scientifiques, parfois elles sont totalement incongrues à nos yeux de personnes du 21ème siècle.

En lisant ce livre vous saurez par exemple pourquoi on dit à vos souhaits lorsque l’on éternue, vous connaitrez les croyances concernant certaines fleurs ou pourquoi il ne faut pas passer sous une échelle ou mettre le pain à l’envers sur une table.

Bien sûr elle y parle également des chats noirs et du fameux vendredi 13.

J’ai apprécié le fait qu’elle illustre ses propos avec des citations de grands classiques, des poèmes, etc…Elle y rajoute des petits encarts « le saviez vous » et le « bon mot ». Je sais depuis peu que la peur des arbres s’appelle la dendrophobie (là je suis sûre que vous êtes heureux d’avoir lu mon article, vous aurez au moins appris un mot).

Le livre est clair car les superstitions sont classées selon un thème plus général : « j’ai demandé à la lune » ou encore « miroir miroir », dans lequel toutes les croyances associées sont répertoriées et expliquées.

Ce livre est un petit coup de coeur et je suis étonnée car finalement, on trouve de jolies pépites dans l’auto édition (Publishroom pour celui-ci).

Et vous, avez vous des superstitions ?

En attendant je vous souhaite un bon vendredi 13.