Le supermarché, ce lieu qui condense un joli panel de spécimens de l’espèce animale. Cela grouille de monde et il se passe parfois de drôles de scènes entre le rayon fromage et le rayon biscuits (ne voyez pas là un message pour dire que j’adore ces deux deux rayons…quoiqu’en fait si malheureusement).

Il y a les organisés avec leur liste de course, les perdus devant devant le choix immense de yaourts ou encore les fameux retraités qui viennent aux heures de pointe et se plaignent du monde.

Le point commun à toutes ces personnes c’est au final la caisse. Dès l’instant où l’on met un pied dans un supermarché, il faudra passer par là pour régler. Et comment dire…un peu comme en voiture, cet endroit fait ressortir tous les plus bas instincts chez les gens, encore plus à la vue d’une femme enceinte.

Voilà, nous y sommes enfin au sujet de l’article (il était temps me direz-vous) : survivre enceinte dans un supermarché.

enceinte et supermarché

Avant toute chose, je vous vois venir de très loin avec les commentaires tels que ce n’est pas une maladie ou vous n’avez qu’à aller au drive. Oui oui bien sûr, tous les moyens sont bons pour justifier un manque de civisme et de bon sens. Je vous l’accorde, certaines femmes peuvent profiter de cet état pour exagérer mais parfois, il est juste très dur d’attendre même quelques minutes debout. Il m’arrivait par exemple de faire des malaises. On a pas toujours le choix non plus, à moins d’avoir des gens pour faire ses propres courses (peut-être quand j’aurais gagné au loto).

J’ai eu l’idée de rédiger cet article en réponse à celui de Maman BCBG qui expliquait comment survivre dans les transports en commun en étant enceinte.

En effet j’ai quelques petites anecdotes croustillantes sur le fait d’aller au supermarché en étant enceinte. Cet article risque d’être un peu acide et piquant, un peu loin de cette image de douceur que je renvoie habituellement.

Les places de parking

Il n’est plus rare de trouver des places familles réservées aux femmes enceinte, aux famille nombreuses ou ceux qui ont des enfants en poussette. Je dois avouer que c’est une superbe initiative car il n’est pas toujours simple de devoir porter des courses ou alors d’être trop loin de l’endroit où se trouvent les caddies quand on est enceinte ou seule avec bébé.

se garer en étant enceinte

Ces places sont aussi plus larges et petite histoire vraie, une fois une femme avait tellement collé ma voiture que je ne pouvais pas rentrer mon fils avec son cosy. Le pire dans tout ça ? Elle était tranquillement dans sa voiture et n’a même pas daigné se bouger en me voyant. Je vous laisse imaginer la souplesse dont j’ai dû faire preuve pour pouvoir installer mon fils (javais des envies de rayure de voiture et de mettre des coups de portière mais bon je suis théoriquement une maman raisonnable).

J’ai dû me tromper en observant le pictogramme car il semblerait que ce soit une place réservée pour les gens qui ont mis leur cerveau dans une poussette et qui par conséquent ne peuvent plus s’en servir.

Dans la majorité des cas, je vois une personne qui n’a pas le profil pour une telle place s’y mettre car c’est plus pratique ou à l’ombre.

Les coups de caddie

Je n’ai jamais dit non à une personne qui me demandait de passer avant moi car elle n’était pas bien, qu’elle soit âgée ou non. De la même façon, je n’ai jamais osé faire valoir ma priorité à la caisse tant que j’étais en forme. Etre enceinte ne veut pas dire que l’on ne doit plus rien faire.

Cependant, vous la connaissez cette personne perfide qui derrière toi te fait comprendre que ça n’avance pas ou qu’elle voudrait passer en te rentrant simplement dedans avec son caddie. Alors pour rester polie, non un coup dans le dos ou dans le ventre quand on est enceinte n’est jamais agréable. C’est pas comme si on avait déjà une sciatique, des contractions, des douleurs ligamentaires et j’en passe…

L’indifférence des gens

Allez pour les excuser, on peut aussi dire que ces personnes n’ont pas fait attention et cela arrive (surtout que même en fin de grossesse je n’avais pas un très gros ventre). J’ai peut-être moi-même fait cela sans le vouloir.

Je suis aussi consciente que la vie est dure pour tout le monde et que peut-être eux mêmes subissent des incivilités, mais ne faudrait-il pas mieux essayer d’être au dessus de tout ça plutôt que de faire payer les autres ?

Oui je sais je suis sans doute une grande idéaliste mais j’ose espérer que l’être humain peut être empathique.

Dans ce cas là me direz-vous, il suffit de simplement demander à passer avant.

Oser demander

Pour cette partie c’est sans doute de ma faute, je n’osais pas vraiment le faire. La seule fois où j’ai osé, je me suis faite rembarrée par un homme qui était accompagnée de sa femme et qui m’a très mal répondu.

Je vous avoue que je n’ai pas su quoi rétorquer et j’ai été étonnée de voir tant de méchanceté de la part de certaines personnes.

supermarché enceinte

Une fois, alors que j’étais dans un magasin d’habits et que je craquais devant des mignonneries pour le futur Monsieur bébé, je m’avance pour aller à la caisse. Non loin de là, un homme dans la soixantaine je dirais, me voit et avance aussi vers cette fameuse caisse. Ni une ni deux, il se précipite et court presque pour me passer devant et ensuite ne se retourne pas et fait comme si je n’existais pas. J’espère sincèrement que ça a rendu sa journée plus belle de faire cela car moi, j’ai toujours pas compris un tel comportement.

Il y a aussi les personnes âgées qui pensent être prioritaires pour tout. Ce qui est totalement faux car légalement ce sont les dernières dans la liste des prioritaires. On ne sait pas comment on sera plus tard, mais l’âge n’excuse pas l’irrespect.

La retour de bâtons

Il y a quand même une petite justice dans ce monde. Une jeune demoiselle a voulu passer devant moi aux caisses automatiques. Je me suis dit allez laisse tomber et va à celle d’à coté. La sienne est tombée est panne et attendait encore quand je suis partie.

J’avoue j’ai jubilé intérieurement.

La bêtise humaine (l’après grossesse)

Ce paragraphe vous paraîtra peut-être un peu vindicatif, mais maintenant que j’ai mon bébé extraordinaire cet incivisme est encore pire. Ces regards jugeants, ceux qui te font comprendre que tu es une mère indigne juste parce que ton fils pleure un peu ou se fait entendre dans le magasin car il n’arrive pas à gérer ses émotions comme n’importe quel enfant. Ne sachant pas parler, c’est juste la seule et unique façon qu’il a de s’exprimer. C’est déjà assez compliqué à gérer, alors il n’est pas nécessaire d’en rajouter. Je vous assure qu’il y a des jours où j’ai simplement envie de leur dire de jolis noms d’oiseaux à toutes ces personnes.

Ceux qui se garent sur les places handicapées, pensez à ceux qui en ont vraiment besoin et aux personnes qui ne laissent pas passer les gens à la caisse malgré la présentation de leur carte handicapée, je vous souhaite vraiment de ne jamais être confrontée comme cela à la méchanceté des gens.

En finissant ces quelques lignes, je suis attristée de voir que dans un monde déjà dur, il n’y a plus vraiment d’entraide. Le supermarché est une vraie jungle dans laquelle la loi du plus fort semble être le maitre mot !

Je n’ai pas écrit cet article pour me plaindre, loin de moi cette idée, juste pour que vous ayez conscience de certaines choses. La prochaine fois que vous irez au supermarché, ouvrez-juste un peu vos yeux au moment de passer à la caisse.

Je sais aussi qu’il y en a de la gentillesse et de la bienveillance. Certains n’ont pas hésité à me laisser la place, à demander si j’avais besoin d’aide ou encore s’amusent en voyant mon fils si expressif et lui font un sourire.

C’est cela que j’aimerais retenir.

Alors femmes enceintes préparez-vous (ou sinon vous avez toujours l’option internet ou le drive qui n’est pas mal non plus je dois bien avouer) à affronter le supermarché.

Et pour celles qui sont déjà passé par là, dites-moi dans les commentaires vos anecdotes sur le sujet.

supermarché et grossesse

Crédits photo : Pixabay.fr